L'IHU Méditerranée Infection lance le processus de recrutement du successeur de Didier Raoult

Convoqué ce vendredi matin devant l'ordre des médecins, le professeur Didier Raoult persiste. Il a une nouvelle fois défendu l'hydroxychloroquine comme traitement du Covid. Ses pairs l'accusent notamment de charlatanisme.

SUITE - L'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection a enclenché mardi le processus de sélection d'un nouveau directeur, pour succéder au professeur Didier Raoult.

Aucune date n'a été donnée pour l'entrée en fonction du successeur du controversé professeur Didier Raoult mais le processus est officiellement enclenché.  L'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection a nommé mardi Louis Schweitzer, l'ex-patron de Renault, à la tête de "la commission de sélection" et annoncé un appel à candidatures international pour succéder au professeur accusé de "charlatanisme" par certains de ses pairs pour avoir fait la promotion d'un traitement du Covid à l'hydroxychloroquine sans validation scientifique.

"Une prise de fonction au plus tard le 30 septembre"

Réuni "dans un climat serein et constructif", le conseil d'administration de l'IHU Méditerranée Infection "a aussi approuvé à l'unanimité le profil de la candidature rédigé par le conseil scientifique et stratégique de l'IHU", précise le communiqué transmis à l'AFP, signé par Yolande Obadia, la présidente de la Fondation Méditerranée Infection, en soulignant que ce conseil "fera partie intégrante de la commission de sélection".

Le 17 septembre, les six membres fondateurs de l'institut avaient déjà annoncé la mise en place d'"une commission de recrutement et un appel d'offres international", en précisant que l'objectif était de trouver un remplaçant à Didier Raoult d'ici "le 30 juin au plus tard, pour une prise de fonction au plus tard le 30 septembre". Didier Raoult, retraité depuis le 31 août en tant que professeur d'université-praticien hospitalier, devrait donc rester à la tête de l'IHU quelques mois encore.

"On ne change pas un directeur comme ça"

Le 10 septembre, il avait expliqué qu'il pensait rester à la barre de l'Institut, qu'il avait fondé en 2011, pendant un an encore environ, affirmant qu'"on ne change pas un directeur comme ça". En août, dans les colonnes du quotidien Le Monde, le nouveau directeur-général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), François Crémieux, avait lui fait part du "besoin de tourner une page et d'organiser l'avenir de l'IHU pour les vingt ans à venir".

Lire aussi

"Il arrive pour faire le ménage et je fais partie des objets dont il voudrait faire le ménage", avait réagi le professeur Raoult, dans un entretien à CNews, affirmant payer ses critiques de la gestion de l'épidémie de Covid-19 par l'AP-HP et son président, Martin Hirsch, dont François Crémieux avait été l'adjoint.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : "Il n'impacte pas le profil de la vague que nous connaissons"

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.