Maternité d’Orthez : l’anesthésiste avait été licenciée en Belgique en 2013

Maternité d’Orthez : l’anesthésiste avait été licenciée en Belgique en 2013

JUSTICE - En détention provisoire en France suite au décès d’une patiente à la maternité d’Orthez (Pyrénées-Atlantiques), l’anesthésite belge avait été licenciée d’un hôpital belge en février 2013, après seulement 3 mois de travail.

Elle est toujours en prison. L'anesthésiste belge Helga Wauters, placée en détention provisoire en France après le décès d'une patiente à la maternité d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques) fin septembre et qui a admis avoir bu le soir du drame, avait été licenciée d'un hôpital en Belgique début 2013, a annnoncé mercredi son ancien établissement.

La femme de 45 ans, a été recrutée en décembre 2012 par le Centre Hospitalier Régional (CHR) de Soignies (centre de la Belgique), a précisé la chargée de communication de l'hôpital, Lyse Jadoulle.
"Pendant les deux mois et demi où elle a travaillé chez nous, il n'y a eu aucune plainte sur son comportement et son travail n'a jamais posé problème", a-t-elle souligné.

"Distraite et pas très bien"

"Mais, après une garde en février 2013, un médecin a jugé qu'elle avait l'air distraite, qu'elle n'allait pas très bien ou même qu'elle présentait une sorte de mal-être. Il s'en est ouvert au directeur général qui a décidé de la convoquer". Mme Wauters ne s'est toutefois "pas présentée à cette convocation" et la direction du CHR "a décidé de la licencier", a expliqué Lyse Jadoulle.

"On ne sait pas si elle buvait, on ne s'en doutait pas, mais nous ne pouvions pas nous permettre d'avoir une personne à un poste à responsabilités qui n'était pas bien", a ajouté la chargée de communication.
Licenciée pour "comportement paradoxal", l'anesthésiste n'a pas contesté la mesure, selon l'hôpital.

EN SAVOIR + >>> L'anesthésiste a reconnu avoir bu

En France, Helga Wauters a reconnu devant les enquêteurs "avoir bu" le 26 septembre, soir où elle avait la charge d'une parturiente de 28 ans souhaitant accoucher à Orthez, où l'anesthésiste venait d'être recrutée. Au lieu de se servir du respirateur du bloc opératoire, l'anesthésiste avait utilisé un ballon manuel pour ventiler sa patiente et elle avait intubé les voies digestives au lieu des voies respiratoires. En arrêt cardiaque, la jeune femme a été transférée à l'hôpital de Pau, où elle est morte le 30 septembre. Son bébé, lui, est sain et sauf.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.