Le menu unique sans viande dans les cantines de Lyon s'attire les foudres du gouvernement

Le menu unique sans viande dans les cantines de Lyon s'attire les foudres du gouvernement

POLÉMIQUE AU MENU - Le maire écologiste de Lyon Grégory Doucet a décidé d'instaurer temporairement un menu unique sans viande dans les cantines scolaires, invoquant des contraintes sanitaires. Une décision fustigée par plusieurs membres du gouvernement, Gérald Darmanin en tête.

À compter de ce lundi, les 30.000 écoliers lyonnais vont découvrir un menu sans viande à la cantine. La mairie de Lyon a en effet décidé de recourir à un menu unique - sans viande mais incluant œufs et poisson - pour fluidifier le service et que tous les repas puissent être servis durant la pause méridienne. Cette décision impulsée temporairement par la majorité écologiste en invoquant des contraintes sanitaires ne cesse de faire polémique. 

Dès samedi soir, Gérald Darmanin a largement égratigné la mairie de la capitale des Gaules : "En plus de l'insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français, on voit bien que la politique moraliste et élitiste des verts exclut les classes populaires". "De nombreux enfants n'ont souvent que la cantine pour manger de la viande", a ainsi souligné le ministre de l'Intérieur sur les réseaux sociaux dénonçant en plus une "idéologie scandaleuse"

Ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a même annoncé ce dimanche qu'il saisissait le préfet du Rhône pour trancher le bien-fondé de cette initiative. "Arrêtons de mettre de l'idéologie dans l'assiette de nos enfants !", a-t-il ajouté sur Twitter. "Donnons-leur simplement ce dont ils ont besoin pour bien grandir. La viande en fait partie", conclut-il. 

Un "choix anti-social et doctrinaire"

Après l'Intérieur et l'Agriculture, c'est également le ministre chargé des Comptes publics, Olivier Dussopt, qui a fustigé la décision lyonnaise, fustigeant "un choix anti-social et doctrinaire". Même son de cloche du côté du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, interrogé lors de l'émission Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI : "Je suis toujours pour qu'on laisse le choix aux élèves. Il ne faut pas que ce soit une décision idéologique".

La décision a également suscité la colère des professionnels de la viande. La Confédération de la boucherie a dénoncé lundi matin "une décision doctrinaire de la mairie de Lyon". "Dans la ville de Bocuse et place forte de la charcuterie française, la mairie préfère, par clientélisme, priver les enfants de viande, et pour certains de milieux modestes, du seul repas équilibré de la journée", a-t-elle estimé. 

L'édile, Grégory Doucet, a répondu à ses détracteurs en expliquant que cette mesure vise à faire respecter une distanciation de deux mètres entre les enfants à la cantine, ce qui revient à faire manger moins d'élèves en même temps. 

Continuez à être dans la posture, vous ne faites que masquer votre absence de fond - Grégory Doucet, maire de Lyon s'adressant à Gérald Darmanin

Le maire de Lyon a également rappelé qu'une mesure similaire avait été prise au printemps dernier sous l'ancienne mandature, face aux contraintes sanitaires, sans susciter de polémique à l'époque. "On ne vous a pas entendu tenir ces propos à Gérard Collomb, membre de votre famille politique qui avait pris exactement la même mesure lors de la première vague" de Covid-19, a-t-il répliqué sur Twitter à M. Darmanin. "Continuez à être dans la posture, vous ne faites que masquer votre absence de fond", a-t-il encore martelé. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : au moins 220.000 personnes vaccinées ce samedi en France, annonce Olivier Véran

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

"Le succès attire la rage" : le rappeur The Vivi répond à son éviction de "The Voice" en musique

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter