Alerte aux vents violents cette nuit, 3 départements placés en vigilance orange par Météo France

DirectLCI
INTEMPÉRIES - Les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées (65) ont été placés en vigilance orange ce mardi en raison de vents violents. Météo France appelle les personnes se trouvant dans ces régions à la plus grande vigilance.

Des vents violents s'abattront la nuit prochaine sur trois départements au moins. Selon un bulletin émis par Météo France ce mardi en début d'après-midi, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées (65) ont été placés en vigilance orange. 


Dès 3 heures du matin et jusqu'à midi, mercredi 27 décembre, Météo France prévoit pour cette région du Sud Ouest de la France "une tempète modérée comme il s'en produit 4 à 5 fois par ans". 

Ainsi, la dépression "Bruno" devrait balayer le fond du Golfe de Gascogne puis se décaler vers l'Aquitaine. "Elle va générer des vents tempétueux sur le sud de l'Aquitaine et les Hautes Pyrénées. Les rafales vont atteindre temporairement, 120 à 130 km/h sur la côte, 100 à 110 km/h en plaine et 110 à 130 km/h en moyenne et haute montagne", selon le service météorologique.


Dès mercredi matin, une "petite amélioration sera ressentie en milieu de matinée sur les départements côtiers puis en fin de matinée sur les Hautes Pyrénées", précise Météo France. Et d'ajouter : "cependant, le vent restera soutenu pour une bonne partie de la journée sous averses, avec des rafales de l'ordre de 100 à 120 km/h sur la côte, 80 à 90 km/h en plaine, 110 km/h en montagne. Ce vent fort concernera alors tous les départements au sud de la Garonne jusqu'au golfe du Lion".

Des dégâts importants sont d'ores et déjà à prévoir. MétéoFrance recommande aux personnes présentes sur ces département de limiter leurs déplacements et de se renseigner si ceux-ci sont indispensables. 


Elle appelle également les habitants et les professionnels à "ne pas pas intervenir sur les toitures", à "ranger les objets exposés aux vents" et à "impérativement les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter