Météo : grosse chaleur et orages ce week-end, est-ce normal au mois de mai ?

Société
DirectLCI
PERTURBATIONS - Plus de 30 degrés un peu partout en France et à nouveau des orages pour la fin de semaine. LCI a voulu savoir si ce phénomène était normal au mois de mai.

Le pays a connu mardi 22 mai ses premiers gros orages estivaux. Caves et rues inondées, circulation des métros perturbée… A Paris comme dans l’Est, les dégâts ont été très visibles. Ce week-end, rebelote. Les orages devraient cette fois toucher l’est du pays samedi, puis l’entièreté de l’hexagone dimanche, à l’exception du sud-est et de la Corse. Le phénomène météorologique devrait par ailleurs être accompagné de températures particulièrement élevées : 29 degrés en moyenne au Nord et 28 au Sud, avec des pointes à 30 degrés à Paris et à Bourges, et 31 à Grenoble. Soit bien au-dessus des moyennes de saison. "C’est même au-dessus des moyennes de juillet et d’août", indique Météo France à LCI. En moyenne, le mercure grimpe au cours de ces deux mois d’été à 25 au Nord et 27 au Sud.

Des orages au mois de mai, est-c'est normal ? "Tout à fait !, assure Météo France. C’est l’un des mois les plus orageux de l’année avec juin, juillet et août." A cette période-ci, de l’air froid circule encore en altitude tandis que de l’air chaud se déplace plus près du sol. Celui-ci arrive d’Afrique du Nord, après une dépression au large de la péninsule ibérique. 

En vidéo

VIDÉO - 3 choses à savoir sur la foudre

Et c'est cette différence de température qui provoque la formation d'un cumulonimbus, souvent épais de plusieurs kilomètres. L'air chaud monte et se refroidit, tandis que l'air froid descend. Ces mouvements d'air ascendants et descendants entraînent la friction des particules en suspension, ce qui électrise le nuage et forme des éclairs. Ils sont le chemin emprunté par l'électricité entre la partie du nuage chargée négativement et la partie du sol chargée positivement (car les charges opposées s'attirent). Vous saurez donc expliquer le phénomène lorsque vous observerez, à l'abri, les éclairs. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter