Météo : la fin des orages, c'est pour mercredi ? Consultez les prévisions

DirectLCI
PRÉVISIONS - Faudra-t-il patienter jusqu’au 21 juin, date du premier jour de l’été sur le calendrier, pour connaître (enfin) des conditions météo plus calmes et plus stables ? Dans la continuité de mai, ce mois de juin est pour l’instant très orageux dans la plupart des régions mais une amélioration semble se dessiner dans les prochains jours. Voici les prévisions de Guillaume Woznica, spécialiste météo à LCI.

Après un mois de mai exceptionnellement orageux, juin suit pour l’instant le même chemin… Les intempéries se poursuivent ce lundi avec 37 départements toujours en vigilance orange à la mi-journée avant le début d’une amélioration en milieu de semaine…

Orages : mai record, juin remarquable

Les jours se suivent et se ressemblent : c’est ce qu’on appelle en météo une « situation de blocage ». Depuis plusieurs semaines, une goutte froide positionnée au large du Portugal (dépression avec de l’air froid en altitude) apporte une forte instabilité sur l’Europe de l’ouest et en particulier entre la Péninsule Ibérique et la France. Elle se traduit par le développement d’orages quotidiens, parfois violents et souvent accompagnés de pluies intenses. Ainsi, de nouvelles inondations ont touché l’Auvergne ou encore le département de l’Essonne ce dimanche soir. 

Au cours du mois de mai, quelque 182.127 impacts de foudre ont été comptabilisés sur le pays, c’est près de 4 fois plus que la moyenne du mois et c’est plus du double du précédent record établi en mai 2009 avec 84.336 impacts. Sans surprise, les chiffres de ce début juin sont également sont remarquables. Sur les 10 premiers jours du mois, près de 100.000 impacts ont d’ores et déjà été enregistrés, soit un chiffre déjà équivalent à la moyenne du mois. Le record de juin 2005 avec près de 170.000 impacts pourrait ainsi être battu si la situation venait à perdurer.

Lundi et mardi : l'instabilité se renforce encore

La dépression portugaise, responsable du mauvais temps de ces dernières semaines, se positionne sur l’ouest de la France ce lundi. Ainsi, l’instabilité se renforce nettement avec des orages parfois violents attendus du Centre à l’Île-de-France et à la Normandie ainsi que sur un large quart nord-est. Ils peuvent localement s’accompagner de pluies intenses, de chutes de grêle et de violentes rafales de vent. 


Dans le même temps, sous le cœur de la dépression, les Pays-de-la-Loire recevront des pluies soutenues entre lundi et mardi matin. Ainsi, les cumuls approcheront des 100 mm, soit l’équivalent de 2 à 3 mois de pluie en 24 heures, avec des risques d’inondations à la clé, d’autant plus que les sols sont saturés à la suite des orages des derniers jours. Ces pluies soutenues se décaleront mardi pour s’étirer de l’Atlantique jusqu’aux Ardennes tandis que quelques orages pourront se développer des Pyrénées aux Alpes mais avec des intensités nettement moins marquées que ces derniers jours.

En vidéo

Inondations : les images des orages dans l'Essonne

Amélioration durable dès mercredi ?

Les conditions météo vont progressivement changer à partir de mercredi, grâce au retour de l’anticyclone des Açores, lui qui avait brillé par son absence tout au long du mois de mai. Il regonflera sur le proche Atlantique et permettra ainsi à de très belles éclaircies de prendre l’avantage dans une large moitié nord-ouest mercredi. Par la suite et jusqu’au week-end, le ciel alternera entre nuages, éclaircies et averses. Quelques rares orages - habituels à cette période de l’année - pourront néanmoins éclater sur les reliefs en cours de journée. A partir de la semaine prochaine, l’anticyclone pourrait revenir se positionner cette fois-ci sur le pays, apportant un temps ensoleillé et plus chaud de manière durable. L’arrivée de ces conditions plus estivales coïncidera alors avec le solstice… d’été !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter