L'Ile-de-France le réactive : qu'est-ce que le "plan Grand Froid" ?

DirectLCI
EXPLICATIONS - Alors que le froid a fait son retour en région parisienne, le ministère de la Cohésion des territoires a annoncé la réactivation du plan Grand froid dans la région, deux semaines après la dernière mise en place de ce dispositif permettant aux services de l'Etat de mettre des places d'hébergements supplémentaires à disposition.

Quelques semaines après sa dernière activation dans 68 départements à l'occasion du flux "Moscou-Paris", fin février, le Grand froid fait son retour en Ile-de-France, a annoncé le ministère de la Cohésion des territoires, samedi 17 mars, alors que les températures ont entamé une chute soudaine, ce week-end. Face à un thermomètre affichant un niveau de 7 degrés plus bas qu'en moyenne, les pouvoirs publics ont donc déclenché leurs moyens pour améliorer la situation des plus vulnérables.

C'est quoi, le plan Grand Froid ?

Un épisode de temps froid qui dure au moins deux jours, caractérisé par sa persistance, son intensité et son étendue géographique. "Les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée", précise le gouvernement. Depuis l'hiver 2008, le plan Grand froid n'est plus déclenché au niveau national mais à l'échelon départemental, par les préfectures.

Combien de niveau comporte ce dispositif ?

Il existe trois niveaux : niveau 1 "temps froid" avec température positive dans la journée mais comprise entre zéro et - 5°C la nuit. Un niveau 2 "grand froid" avec température négative le jour et comprise entre - 5°C et - 10°C la nuit. Enfin, un niveau 3 "froid extrême" avec température négative le jour et inférieure à - 10°C la nuit. Ce dernier niveau correspondant à un niveau de crise exceptionnel.

Que va-t-il se passer à Paris et dans la région ?

L'Etat ouvre plusieurs centaines de places d’hébergement quand le plan est déclenché. Au total, il existe 103.000 places d’hébergement sur les 8 départements de la région Ile-de-France, dont 1 520 à Paris. Ce samedi, 1717 places d'hébergement supplémentaires ont été ouvertes dans la région (dont 955 à Paris), qui viennent s'ajouter aux 4260 places du plan hiver, déclenché le 1er novembre, a souligné le ministère, qui a également prévu des maraudes dans les zones les moins accessibles, sur les quais de Seine comme le bois de Vincennes.


"Des places supplémentaires et un renforcement des maraudes sont également prévus dans les Hauts-de-France, en Centre Val-de-Loire et en Bretagne", a ajouté le ministère. Dernière région concernée, le Grand Est, où "264 places de renfort hivernal et 54 places supplémentaires Grand froid restent ouvertes", a ajouté le ministère.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter