Météo : les giboulées de mars, ça s'explique comment ?

DirectLCI
MÉTÉO - Les giboulées de mars sont déjà là, provoquant des averses très fortes, de la grêle et de la neige en altitude. Un temps très instable et changeant qui s'explique notamment par une rencontre d'air froid et d'air chaud. Notre spécialiste de la météo, Louis Bodin, nous explique le phénomène.

Nous ne sommes que fin février mais  les giboulées de mars sont déjà là. Il s'agit, comme la définit Météo France, de brèves averses souvent accompagnée de vent , au cours desquelles se mêlent à la pluie des éléments de précipitations d'autre nature : grêlons ou bien flocons de neige , ou simplement granules de glace ou neige fondante." Et c'est comme chaque année, à la même période, marquant ainsi le passage de l'hiver au printemps.


"On a à cette époque de l'année de l'air relativement froid notamment en Allemagne, en Angleterre et dans le centre de l'Europe et de l'air plus doux qui remonte de la Méditerrannée. La rencontre entre les deux provoque un temps instable et la formation des giboulées de mars", explique Louis Bodin. "Plus l'écart de température est important entre le sol et l'altitude plus on peut avoir de l'instabilité". Et ces giboulées devraient encore être de mise pour la journée de mardi 28 février de manière plus intense. 

La neige de retour en altitude

Avec les giboulées de mars, des averses très fortes de pluies, de grèle et de neige en montagne sont à prévoir.  "La neige va tomber en abondance entre lundi et mardi sur quasiment tous les massifs entre 900 et 1300 mètres d'altitude", explique Louis Bodin. Le risque d'avalanche sera important avec le vent et la formation de congères notamment dans les Alpes du sud. 


Des rafales de vent sont aussi à prévoir jusqu'à 110 km/h dans quasiment toute la France. Il faudra être vigilant à la montée des eaux en bord de mer sur le littoral atlantique notamment, les vagues pourraient, en cas de marée haute, venir plus haut que d'habitude sur le rivage. Attention à ne pas s'approcher trop près du rivage lors des fortes houles. 


Retrouvez notre Facebook Live avec Louis Bodin en intégralité ci-dessous. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter