Météo - Températures record : les bonnes nouvelles... et les mauvaises

Météo - Températures record : les bonnes nouvelles... et les mauvaises

Société
DirectLCI
MÉTÉO FRANCE – La France connaît un hiver particulièrement doux et ensoleillé. Si ce climat ravit la plupart des Français et induit de nombreuses retombées positives, de telles températures ne sont pas toujours appréciées dans certains secteurs. Trois bonnes nouvelles et trois mauvaises liées à notre printemps précoce.

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Il y a un an, le pays était traversé par une tempête de neige et un froid particulièrement important. Aujourd'hui, la France connaît un hiver exceptionnellement chaud. Si cette douceur n'est pas pour déplaire aux amateurs de bains de soleil , les températures précoces et inhabituelles peuvent toutefois induire quelques conséquences néfastes.

> - Une pollution importante

Un hiver chaud, c'est aussi un air plus pollué. "L'absence de vent et la chaleur bloquent la pollution au niveau du sol dans les grandes villes", nous explique Frédéric Decker, météorologue à météonews. L'épisode de pollution aux particules qui touche l'Ile-de-France depuis mercredi devrait ainsi se prolonger. Sur le nord-est de la France, l'indice de pollution grimpait à huit ce lundi, sur une échelle de 1 à 10.

> - Des récoltes plus fragiles

Le beau temps rassure a priori le secteur agricole. Toutefois, de telles températures précoces peuvent avoir un effet pervers dans le domaine maraîcher. "Grâce à la douceur du climat, la végétation est en avance et va fleurir plus vite. Mais si après ces chaleurs, le pays connaît d'autres épisodes neigeux ou de fortes gelées, la végétation est alors beaucoup plus fragile et les récoltes peuvent être sérieusement impactées", prévient Frédéric Decker.

> - Un risque d'avalanches plus grand

Si les skieurs apprécient le soleil, celui-ci peut toutefois être dangereux. L'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches ( SLF ) rappelle ainsi qu' "en toutes régions, le danger de coulée ou de glissement de neige mouillée augmente avec le rayonnement solaire durant la journée". "Les températures actuelles peuvent ainsi déstabiliser le manteau neigeux et accroître les risques d'avalanches", ajoute Frédéric Decker.

> + Des éleveurs heureux

Avec ce beau temps, les éleveurs doivent aussi s'adapter. "Cela dépend des zones, mais certains éleveurs vont pouvoir sortir les bêtes plus vite. Ils vont donc réaliser des économies sur les aliments, ce qui peut représenter un bénéfice non négligeable", explique Amélie Vilette, de la Fédération nationale ovine (FNO).

> + La restauration dépendante de la météo

Ce sont peut-être eux les plus heureux. Les restaurateurs peuvent en effet sortir les tables des réserves pour meubler leurs terrasses. "Évidemment, ces températures ont un impact très positif dans notre secteur", note-t-on à l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih). L'an dernier, la profession déplorait une "sérieuse" chute des chiffres d'affaires pendant l'hiver rigoureux de 2013. Le Synhorcat, un syndicat de de la restauration, se veut toutefois plus nuancé. "Malgré le soleil, le redémarrage est difficile. La consommation est modérée car la situation économique reste difficile", assure à metronews Jean-Pierre Chedal, le président des restaurateurs au Synhorcat. 

> + Des produits sensibles à la chaleur

De nombreux produits de grande consommation (PGC) sont extrêmement dépendants au climat. Ainsi, les températures actuelles devraient favoriser la vente de glaces, sorbets, produits solaires... Une étude de Climpact-Metnext/ IRI (spécialiste de l'impact météorologique sur l'économie) a d'ailleurs analysé les conséquences de l'hiver glacial de 2013. Dans son baromètre, parmi le top 10 des produits les plus impactés négativement par les mauvaises conditions climatiques, se trouvaient les insecticides (-22,6%), les produits solaires (-19%), les saucisses fraîches (-10%), le maïs doux en conserve (-7,6%), les eaux aromatisées (-7%)...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter