Pour 70% des Français, #MeToo n'a rien changé, selon un sondage

Société
DirectLCI
#METOO - Selon un sondage Enquête Harris Interactive pour RTL GIRLS, le mouvement #MeToo, qui fête cette semaine son premier anniversaire, n'a pas changé la face du pays. C'est en tout cas ce que pensent 70% des personnes interrogées.

Le mouvement #MeToo a-t-il changé le monde ? Un an après l'affaire Weinstein et le déferlement de témoignages pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles, la question se pose. Des éléments de réponse figurent dans un sondage Harris Interactive pour RTL GIRLS. Le résultat ? Pour une grande majorité de la population française, cette déflagration n'aurait en fait pas changé grand chose...


Ainsi, le sondage réalisé sur un échantillon de 1862 personnes avance que pour 70% de la population française, la lutte contre les violences faites aux femmes en France ne s'est ni améliorée ni dégradée. Les hommes sont un peu plus optimistes : ils sont 64% à penser que rien n'a évolué, contre 75% des femmes, premières concernées.

Une action insuffisante du gouvernement ?

Reste la question des politiques publiques. Là encore, une majorité des personnes interrogées estime que le gouvernement ne fait pas assez. Pour six personnes sur dix, l'action de l'Etat reste encore insuffisante dans le domaine des violences faites aux femmes. C'est en tout cas que pensent 52% des hommes et 62% des femmes sondées.


En guise d'action concrète, les personnes interrogées dégagent trois priorités absolues parmi les options proposées par le sondage. Ils sont ainsi 91% à penser qu'il faut rendre le 3919, le numéro d'écoute national, plus accessible. La même proportion estime qu'il faut développer les lieux d'accueil et d'hébergement pour les femmes battues. Enfin, 88% des sondés jugent que toutes les femmes concernées par les violences conjugales devraient bénéficier d'un accompagnement juridique et financier. 

Des annonces du gouvernement

A noter que ce lundi 1er octobre, sur RTL, la secrétaire d'Etat en charge des droits des femmes, Marlène Schiappa a annoncé quatre mesures du gouvernement en direction des victimes de violences conjugales. Parmi elles, une campagne TV visant les témoins de violences, une meilleure réponse du 3919, le lancement d'une plateforme de signalement en ligne ainsi qu'une action locale, dans les régions, pour intervenir "avant qu'il ne soit trop tard". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter