Michaël Blanc est arrivé à Genève après 19 ans de captivité en Indonésie

DirectLCI
LIBÉRATION - Incarcéré en Indonésie depuis 1999, Michaël Blanc a regagné le sol européen ce dimanche. Aujourd'hui âgé de 45 ans, le Français, accompagné de sa mère, a atterri à Genève, en Suisse.

Le bout du tunnel. Dimanche matin, le Français Michaël Blanc est arrivé à l'aéroport de Genève, après presque 19 ans de rétention en Indonésie pour trafic de drogue. Agé aujourd'hui de 45 ans, Michaël Blanc va rester dans un endroit tenu secret "pendant quelques jours, afin d'avoir un sas de décompression avant des apparitions publiques", a indiqué Martial Saddier, ancien maire de sa ville natale de Bonneville (Haute-Savoie).


Depuis 2014, Michaël Blanc était sorti de prison mais vivait en liberté conditionnelle à Jakarta au côté de sa mère qui ne l'a jamais abandonné, avec interdiction de quitter le pays jusqu'à l'expiration de son contrôle judiciaire. Quatre ans après, mère et fils ont pu faire leurs valises et rentrer en France, le désormais quadragénaire étant "expulsé" comme le prévoit la loi indonésienne. Ils se sont envolés samedi soir avec une escale à Istanbul (Turquie) avant d’être accueillis par des proches, dont le père de Michaël, dimanche à l’abri des regards et de la presse présente. Après l’avoir vu qu’une seule fois par an durant les 19 dernières années, Jean-Claude Blanc s’est dit "heureux" d’être là pour partager ce nouveau chapitre de vie. Plus de 18 ans, "c'est quand même long pour quelqu'un qui est innocent", a déclaré son oncle également présent et qui a contribué au comité de soutien qui l’a épaulé tout ce temps.

"Un héros moderne à la 'Midnight Express'"

En décembre 1999, Michaël Blanc, alors âgé de 26 ans, avait été arrêté à la douane de l’aéroport de Bali avec 3,8 kg de haschisch cachés dans des bouteilles de plongée. Le Français a toujours clamé que celles-ci lui avaient été confiés par un ami pour les transporter et qu’il n’avait pas connaissance de leur contenance.


Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, il avait bénéficié d’une grâce présidentielle partielle en 2009 voyant sa peine commuée en 20 ans de prison. Il a obtenu une libération conditionnelle en 2014, lui permettant de sortir de prison, mais avec l’interdiction de quitter le territoire avant le samedi 21 juillet. En France, Michaël Blanc avait reçu le soutien de nombreuses personnes dont Thierry Ardisson qui avait rappelé sa situation à chaque début d’émission au début des années 2000, contribuant à la large médiatisation de son affaire. L’animateur de C8 n’a pas caché qu’il espérait avoir ce "héros moderne à la Midnight Express" (film d'Alan Parker, ndlr) sur son plateau pour évoquer cette affaire.


Le ministère des Affaires étrangères estime que plus de 1.200 ressortissants français sont toujours emprisonnés à travers le monde, dont sept d’entre eux ont été condamnés à mort.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter