Michel Sardou s'inquiète de "l'invasion passive" des réfugiés

SOCIÉTÉ

ANALYSE - Cité par Le Figaro, le chanteur, qui n'a pas signé la pétition lancée par des artistes en soutien au réfugiés, voit dans la crise migratoire une stratégie de l'Etat islamique pour affaiblir l'Europe.

Sa déclaration risque de faire beaucoup parler. Michel Sardou a livré une analyse très personnelle de la crise migratoire qui touche actuellement l'Europe.

"Ces salauds de l'Etat islamique ont prévu de nous étouffer"

Dans sa chronique hebdomadaire pour Le Figaro , la journaliste Anne Fulda rapporte ainsi des propos du célèbre chanteur sur ce sujet. Si Michel Sardou avoue qu'il "regrette de ne pas avoir signé la pétition lancée par des artistes", se désolant du sort des réfugiés, le chanteur s'inquiète dans le même temps face à ce qu'il appelle une "invasion passive".

Selon Anne Fulda, l'interprète des "Lacs du Connemara" estime que l'afflux de réfugiés en Europe est "calculé". "Je suis sûr que derrière, ces salauds de l'Etat islamique ont prévu de nous étouffer. S'ils n'avaient pas voulu qu'ils s'en aillent, ils les auraient massacrés, mais ce qu'ils veulent, c'est bien étouffer l'Europe, la foutre dans la merde", lance celui qui n'utilise que très peu la langue de bois.

EN SAVOIR +
>> Migrants : à quelles allocations ont-ils vraiment droit ?
>> Non, les terroristes de Daech ne s'infiltrent pas parmi les migrants

>> Migrants : retour sur une semaine d'intox sur Internet

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter