Migrants dans les Alpes : Gérard Collomb annonce des renforts "importants" à la frontière franco-italienne

Migrants dans les Alpes : Gérard Collomb annonce des renforts "importants" à la frontière franco-italienne

DirectLCI
INCIDENTS - Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé le déploiement d'importants renforts dans les Hautes-Alpes, après les événements survenus au cours du week-end. Samedi, des militants d'extrême droite se sont installés au col de l'Echelle, dans les Hautes-Alpes, pour "barrer la route aux migrants". Ce dimanche après-midi, des activistes d'ultra-gauche ont tenté d'aider une trentaine de migrants à franchir la frontière depuis l'Italie.

Gérard Collomb a condamné ce dimanche soir les incidents survenus au cours du week-end dans les Hautes-Alpes. Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur a dénoncé "l'action de gesticulation" de militants du mouvement d'extrême droite Génération identitaire qui ont déployé des banderoles au col de l'Echelle, un point de passage entre la France et l'Italie utilisé par des migrants pour entrer dans l'Hexagone. Les militants, au nombre d'une centaine, entendaient "quadriller la zone et stopper toute tentative de s'introduire illégalement en France". Ces activistes ont quitté les lieux ce midi, dans le calme, en présence d'un important dispositif de gendarmerie, précise le ministre dans son communiqué.


Le ministre de l'Intérieur a cependant fait état d'incidents au col de Montgenèvre, où un groupe de plus d'une centaine d'activistes français et italiens s'est présenté en provenance d'Italie "en vue de faire franchir la frontière illégalement et en force à une trentaine de migrants. A cette occasion, "des violences ont été commises vis-à-vis des forces de l'ordre et un véhicule de la gendarmerie nationale a été dégradé", précise le ministre de l'Intérieur, en ajoutant que "ces individus ont ensuite poursuivi leur action en direction de Briançon où leur présence fait l'objet de la plus grande vigilance".

Des renforts de police et de gendarmerie importants

Face à cette situation, le ministre de l'Intérieur annonce que "des renforts de police et de gendarmerie importants seront mis en place dès ce soir, en provenance des départements voisins, afin de prêter leur concours, avec la retenue nécessaire, aux forces déjà en place et s'assurer du respect absolu du contrôle des frontières". Des renforts d'unités mobiles, qui seront également présents en soirée sur zone seront déployés dès demain pour assister, sous l'autorité de la préfète des Hautes-Alpes, l'ensemble des services de la sécurité publique et de la gendarmerie territoriale engagés dans cette mission, précise le communiqué du ministre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter