Migrants de Calais : 1500 tentatives d'intrusions sur le site d'Eurotunnel, un mort

Migrants de Calais : 1500 tentatives d'intrusions sur le site d'Eurotunnel, un mort
SOCIÉTÉ

DRAME HUMANITAIRE - Le site d'Eurotunnel a été l'objet de 1500 tentatives d'intrusions dans la nuit de mardi à mercredi. Le corps d'un migrant a été retrouvé. Huit personnes sont mortes ainsi depuis début juin. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, dénonce la gestion de la crise par Eurotunnel.

Un nouveau drame de l'immigration à Calais. Durant la nuit de mardi à mercredi, un migrant a été retrouvé mort sur le site d'Eurotunnel, alors que la zone a fait l'objet de 1500 nouvelles tentatives d'intrusion, selon une source policière. "Nos équipes ont retrouvé un corps ce (mercredi) matin et les pompiers ont confirmé le décès de la personne", a confirmé un porte-parole d'Eurotunnel.

Selon Le Figaro , qui évoque de son côté le nombre de 2200 tentatives d'intrusion durant la nuit, le candidat à l'exil vers le Royaume Uni a trouvé la mort écrasé par un camion. Il s'agirait d'un ressortissant soudanais âgé de 25 à 30 ans, qui "descendait d'une navette pendant qu'il essayait de grimper dessus", selon une source policière.

8 morts depuis le 1er juin

Les tensions ont débuté vers 22 heures, pour s'achever mercredi vers 6 heures du matin, précise également le quotidien. Face à eux, un effectif de 90 fonctionnaires de police débordés. Il s'agirait de la tentative de passage la plus massive qu'ait connu le site ce dernier mois, théâtre de nombreuses tentatives du même type. Depuis le début du mois de juin, 8 personnes ont trouvé la mort de cette façon. Les migrants qui ont tenté ce dernier passage venaient d'un vaste campement situé à 7 km. Au cours de l'intrusion, explique aussi Le Figaro, une quinzaine de migrants ont été blessés et transportés à l'hôpital de Calais. Au cours de la nuit, "1900 migrants ont été repoussés, 200 interceptés", selon la préfecture du Pas-de-Calais.

Dans une lettre rendue publique mardi, le ministre de l'Intérieur, Benard Cazeneuve, a accusé la société Eurotunnel ne n'avoir pas fait les efforts nécessaire face à l'aggravation de la crise. "Le groupe Eurotunnel, dont relève la sécurité de l’enceinte et de l’intérieur de l’emprise, n’a pas fait, selon mon analyse, des efforts à due proportion de l’aggravation de la situation", a tancé le Premier flic de France. 

À LIRE AUSSI
>> A Calais, des migrants agressés avec des objets métalliques

>> Calais : un migrant décède dans le tunnel sous la Manche
>> VIDÉO - Migrants à Calais : le ras-le-bol des policiers

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent