Migrants de Calais : des policiers britanniques arrivent en renfort

SOCIÉTÉ

IMMIGRATION - Les ministres de l'Intérieur français et britannique s'apprêtent à signer ce jeudi 20 août un nouvel accord pour faire face à l'afflux de migrants. Le texte prévoit l’arrivée de policiers britanniques pour épauler leurs collègues français.

Face à l’immigration illégale, la France et le Royaume-Uni se serrent les coudes. Bernard Cazeneuve va signer jeudi à Calais, avec son homologue britannique Theresa May, un accord sur les migrants. Celui-ci prévoit notamment le déploiement de policiers britanniques sur le sol français, conformément à ce qui avait été annoncé fin juillet entre les deux ministres.

Si le nombre de policiers britanniques reste encore à préciser, ceux-ci devraient rejoindre un nouveau centre de commande et de contrôle basé à Calais. Il mêlera les deux polices et sera commandé par deux officiers de chaque pays. "Ce nouveau centre de commande trouvera et démantèlera les organisations criminelles qui tentent de faire passer illégalement des migrants dans le nord de la France et à travers la Manche", a précisé le ministère de l’Intérieur.

EN SAVOIR + >>  Migrants de Calais : l'Angleterre est-elle responsable de la crise ?

Jusqu'à 1700 tentatives d'intrusion par nuit

En outre, le texte signé ce jeudi prévoit une hausse du nombre de policiers français déployés dans la région de Calais. Mais aussi le financement par le Royaume-Uni de barrières de sécurité, de caméras de surveillance et de personnels de sécurité supplémentaires dans le périmètre du tunnel sous la Manche.

Un panel de mesures pour essayer de désamorcer la crise. Eurotunnel a en effet dénombré jusqu'à 1700 tentatives d'intrusion par nuit début août, avant une décrue à 100 ou 200 en moyenne ces derniers jours. La sécurité a déjà été fortement renforcée sur le site, avec l'installation de nouvelles clôtures et l'arrivée de renforts policiers. Mais le Syndicat des cadres de la Sécurité intérieure (SCSI - CFDT), majoritaire chez les officiers de police, a dénoncé mercredi une "situation explosive" sur le site.

EN SAVOIR + >> Des tentatives d'intrusions par centaines sur le site d'Eurotunnel, un mort

Lire et commenter