Mission Rosetta : atterrissage réussi pour le robot Philae !

SOCIÉTÉ
EXPLOIT - Ce mercredi 12 novembre 2014 fera date dans l'histoire de la conquête spatiale. Comme espéré, le robot Philae, largué de la sonde européenne Rosetta en début de matinée, a réussi à se poser sur la comète Churyumov-Gerasimenko, distante de 500 millions de kilomètres de la Terre. Une première dans l'histoire mondiale. L'exploration de son sol pourrait faire progresser les connaissances sur l'origine de notre planète.

C'est (presque) l'épilogue d'un voyage dans les étoiles qui aura duré plus de dix ans. Ce mercredi, à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre, la sonde européenne Rosetta a largué avec succès un petit robot, baptisé Philea, qui a réussi à se poser sur le sol de la comète Churyumov-Gerasimenko. Il s'agit d'une première dans l'histoire de la conquête spatiale, qui pourrait faire avancer les connaissances sur les origines de notre planète.

Les comètes ont participé à la vie sur Terre

En effet, durant des centaines de millions d'années, les comètes se sont écrasées sur la Terre, contribuant à la façonner. "Elles ont pu apporter sur notre planète une partie de l'eau et des molécules organiques qui in fine auraient constitué les briques élémentaires de la vie", explique à metronews l'astrophysicien Philippe Lamy, qui a travaillé sur plusieurs instruments de la sonde Rosetta.

Une fois posé sur Churyumov-Gerasimenko, Philae doit explorer le sol de la comète et transmettre aux scientifiques des échantillons afin qu'ils soient analysés. Les résultats de ces incroyables investigations pourraient être connus dans les prochains jours.

La joie pourrait toutefois être de courte durée : les harpons qui devaient permettre d'arrimer la sonde à la comète n'ont apparemment pas fonctionné si bien qu'à l'atterrissage, Philae a rebondi avant de s'arrêter. "Nous ne comprenons pas encore vraiment ce qui s'est passé", a déclaré Stephan Ulamec, responsable dephilae, lors d'un point de presse au Centre européen d'opérations spatiales à Darmstadt, en Allemagne. "Nous devrions en savoir beaucoup plus demain matin".

Une "avancée considérable"

Ce contretemps n'a pas empêché les félicitations de pleuvoir. François Hollande a ainsi salué "une avancée considérable de la conquête de l'espace". "Pour ceux qui se posent la question à quoi sert l'Europe, Rosetta a donné la meilleure réponse. C'est une victoire pour la science, parce que nous devons avoir confiance dans la science, c'est une victoire pour le progrès, c'est une victoire pour l'humanité. Bravo!", a-t-il applaudi depuis la Cité des Sciences de La Villette, où il assistait à la retransmission de l'évènement. Sur Twitter, Manuel Valls a également acclamé un "exploit dans la conquête spatiale".

EN SAVOIR + >>
Rosetta : tout comprendre à cette incroyable mission spatiale
Rosetta : "Les chances de réussite ne sont pas de 100%"
Le rêve de gosse d'Alexandre, le grand gagnant du concours Rosetta
Rosetta : la chemise incroyable d'un scientifique enflamme Twitter

Sur le même sujet

Lire et commenter