Mission Rosetta : la Nasa explique sur Twitter qu'il ne faut pas la féliciter...

Mission Rosetta : la Nasa explique sur Twitter qu'il ne faut pas la féliciter...

ESPACE – L'agence spatiale américaine est contrainte de corriger sur Twitter tous ceux qui lui attribuent l'atterrissage d'un robot sur une comète mercredi.

Dur, dur pour la Nasa. L'agence spatiale américaine, habituée à être pionnière dans les missions d'exploration spatiale, s'est contentée de regarder en croisant les doigts mercredi, tandis que sa concurrente européenne faisait atterrir avec succès une sonde sur la comète Churyumov-Gerasimenko. Officiellement, bien sûr, les Américains sont ravis : la réussite de l'opération apporte une nouvelle pierre à l'aventure spatiale de l'humanité, et ses enseignements serviront au lancement d'autres objets dans l'espace.

Dans l'immédiat, cependant, la Nasa doit surtout expliquer que non, le succès de Philae, le robot qui a touché le sol de la comète peu après 16h30, n'est pas le sien. Sur Twitter , l'agence américaine a ainsi dû répondre à tous ceux qui lui adressaient leurs félicitations pour attribuer le succès à l'Agence spatiale européenne :

Vendredi, en fin de journée, on attendait toujours les premières images de la surface de la comète, qui doivent être transmises rapidement par Philae.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

La fin du masque en extérieur "bientôt" envisageable, selon Olivier Véran

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.