Mister National, Mister France : pourquoi ça ne fonctionne pas ?

Mister National, Mister France : pourquoi ça ne fonctionne pas ?

OU SONT LES HOMMES – Alors que l'institution Miss France bat des records de popularité, les concours Mister National et Mister France peinent à se faire connaître. En attendant, les candidatures pour élire "le plus bel homme de France" de l'année 2016 viennent d'ouvrir à Paris, c'est le moment de vous rencarder sur cette compétition (presque) confidentielle.

Les hommes seraient-ils fâchés avec les podiums ? Alors que l'élection de Miss France, créée en 1920, fait toujours des cartons d'audience, les concours de beauté version masculine ne semblent guère se faire une place dans les cœurs – et les postes de télé – des Français. La faute, peut-être, à deux organisations qui se tirent la bourre au lieu d'unir leurs forces. Car en parallèle du concours Mister National , dont les candidatures viennent d'ouvrir, existe également l'élection de Mister France .

Sur le principe, pas vraiment de différence entre ces deux shows. Créé en 2001, soit cinq ans après Mister National, Mister France a pourtant eu sa chance à la télévision. D'abord diffusé sur TF1, puis en différé sur NRJ12, il baisse le rideau en 2011, faute d'audience (400.000 téléspectateurs en 2010), avant de renaître de ses cendres en 2015. Désormais, ces messieurs sont privés de petit écran. Les organisateurs des deux concours rivaux préfèrent l'ambiance tamisée des salles de théâtres aux plateaux de télévision. Leur nouveau mot d'ordre : faire des internautes des membres du jury à part entière, via les réseaux sociaux. Sauf que là encore, l'engouement n'est pas vraiment spectaculaire : Si le compte Twitter de Mister National culmine à 1183 abonnés, celui de Mister France n'en compte que 131.

Un engouement nouveau ?

Et les sponsors ne s'y trompent pas. Parmi les entreprises qui soutiennent ces événements – Star24, Qualys Hotel ou encore Bulders - les marques emblématiques brillent par leur absence. Mais pour Véronique Le Bris, journaliste et spécialiste de la place des femmes dans la culture et les médias, le succès tout relatif des concours de beauté masculin s'explique d'abord par les attentes qui pèsent... sur les femmes : "En France, on s'intéresse davantage au physique des femmes qu'à celui des hommes. Le mot 'beauté', à lui seul, est associé à une image féminine. D'ailleurs, l'émission est suivie par beaucoup de femmes, qui cherchent à s'identifier à ces mises en scène de la beauté parfaite" explique-t-elle à metronews.

EN SAVOIR + >> Kevin Martin-Gadrat, Mister National 2015 : "A l'étranger, l'engouement pour les élections de Misters est hallucinant!"

Logique, dans ce contexte, que l'élection de Camille Cerf ait rassemblé en 2015 près de 8,5 millions de téléspectateurs . Néanmoins, Adrien Oise, coordinateur du concours Mister National en Ile-de-France et en Picardie, reste optimiste et ne manque pas de constater une évolution certaine. "Ces quatre dernières années, j'ai pu observer un engouement plus important. La beauté masculine devient un vrai enjeu commercial et nous recevons à présent plus de candidatures masculines que féminines, du moins au niveau régional. Pour 40 dossiers d'hommes, on en reçoit moitié moins de la part de candidates." On ne demande qu'à voir.

A LIRE AUSSI >> PHOTOS : Qui est Camille Cerf, Miss France 2015
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

Meurtre de Gabby Petito : les restes humains retrouvés en Floride correspondent au petit ami Brian Laundrie

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le sous-variant du Delta potentiellement plus contagieux, selon les autorités britanniques

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.