Montant, public concerné... Comment les séances chez le psychologue vont être remboursées

FRED DUFOUR / AFP

SANTÉ MENTALE - Emmanuel Macron a confirmé mardi que les séances chez le psychologue seront bientôt prises en charge par la Sécurité sociale. À quelles conditions, pour quel montant... On fait le point.

En pleine crise du Covid ,qui a engendré des nouvelles demandes en matière de troubles psychiques, l'annonce était attendue. Emmanuel Macron a confirmé mardi, en clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, la mise en place prochaine d'un remboursement des consultations chez le psychologue par la Sécurité sociale. 

Cette prise en charge, synonyme d'avancée majeure, se fera toutefois sous conditions. Date, tarif, public concerné... on vous résume les modalités connues.

Qui est concerné ?

Fruit d'une expérimentation en cours depuis 2018 dans quatre départements (Bouches-du-Rhône, Haute-Garonne, Morbihan et Landes), l'annonce s'adresse à "toute la population à partir de l'âge de 3 ans", et ce quelles que soient les ressources du patient. Pour rappel, le chef de l'Etat avait toutefois déjà annoncé au printemps la création d'un "chèque psy", destiné uniquement aux enfants de 3 à 17 ans, donnant droit à dix séances gratuites chez le psychologue. Un dispositif similaire a par la suite été mis en place pour les étudiants.

Comment en bénéficier ?

Pour pouvoir bénéficier de ces séances remboursées, les patients devront toutefois être "adressés par prescription médicale" et donc avoir consulté au préalable un médecin généraliste, qui, à l’issue d’un test de santé psychique, prescrira un forfait de quelques séances "de soutien" chez un psychologue. À noter que les patients qui présentent des troubles psychotiques ou des idées suicidaires ne sont pas éligibles au dispositif. 

La liste des psychologues conventionnés avec l'Assurance-maladie sera disponible sur un annuaire "facilement accessible aux usagers", peut-on lire dans la synthèse du gouvernement. Ce n'empêche pas les "psychologues qui veulent pratiquer hors de ces parcours de soin" de pouvoir "continuer à le faire", a assuré le Président.

Que comprend la prise en charge ?

La prise en charge prendra la forme d'un forfait de huit consultations remboursées, renouvelable au besoin l'année suivante à condition d'avoir une prescription médicale. La durée de chacune de ces séances n'a toutefois pour l'heure pas été précisée.

Combien coûte la séance ?

Dans le cadre de ce forfait, la première séance sera proposée à 40 euros et les sept suivantes à 30 euros chacune, a précisé le président de la République ce mardi après-midi. Et seules les séances plafonnées à 40 ou 30 euros seront prises en charge dans le cadre de ce dispositif. Ces montants ne correspondent donc pas à la partie remboursée par la Sécurité sociale.

Il revient en outre aux personnes couvertes de se rapprocher de leur complémentaire santé pour connaître le nombre maximal de séances prises en charge. Si les assureurs ont d'ores et déjà prévenu qu'ils n'iront pas au-delà de quatre séances, les mutuelles ont fixé ce chiffre comme seuil minimum. À noter que les consultations chez un psychothérapeute ou un psychanalyste, s’ils n’ont pas de diplôme de psychologue, ne seront pas concernées. Quant aux psychiatres, ils sont déjà partiellement remboursés par l’assurance maladie.

A partir de quand ?

La mesure sera inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022. Les conditions de prise en charge, comme les modalités de sélection des psychologues volontaires, seront ensuite définies par voie réglementaire.

Lire aussi

Au total, 50 millions d'euros vont être consacrés au déploiement de cette mesure l'année prochaine, précise la synthèse du gouvernement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

EN DIRECT - Vaccination des enfants fragiles : "Nous pourrions l'ouvrir à compter de mi-décembre", indique Olivier Véran

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.