Décès de François Chérèque : trois choses qu'on ne savait pas sur "le grand syndicaliste"

DirectLCI
PERSONNALITÉ - L’ancien patron de la CFDT est décédé ce lundi à l’âge de 60 ans. En 2015, il avait quitté ses fonctions pour suivre un traitement de chimiothérapie. Qui était-il ? Trois choses qu'on ne savait pas ou peu sur "le grand syndicaliste".

François Chérèque a dirigé le deuxième syndicat français entre 2002 et 2012. Né le 1er juin 1956 à Nancy en Meurthe-et-Moselle, celui qui se disait "réformiste mais impatient" incarnait le syndicalisme réformiste. Il a souvent été critiqué pour sa "volonté de signer" des accords jugés trop favorables au patronat. Il avait notamment accepté de signer la réforme des retraites de François Fillon en 2003, plongeant la CFDT dans la crise. 

Un passionné de rugby

François Chérèque était connu pour sa force de négociation mais beaucoup ignoraient qu'il était un grand passionné de rugby. Ses quatre frères, dont son frère Marc, président du club de rugby de Grenoble, l’ont initié à ce sport à Sarcelles, là où il a grandi. Sur la photo, il est âgé de seulement 20 ans. (à droite, avec le pansement). 

Des difficultés de langage

Un autre fait peu connu du public : François Chérèque avait des difficultés de langage. Il souffrait de dyslexie et avait quelques problèmes d’expression comme un petit zozotement et d’orthographe. Le "grand syndicaliste" s’en amusait. Dans ces images INA, datant de 2001, il parlait d'ailleurs de rugby. 

En vidéo

François Chérèque avait quelques difficultés de langage

Il a été ovationné lorsqu'il a quitté la CFDT

En 2012, après 10 ans de bons et loyaux services, François Chérèque a quitté la CFDT pour laisser sa place à Laurent Berger.  Ovationné par le public, Chérèque était très ému. 

En vidéo

L'ovation à François Chérèque

En vidéo

JT 20H - François Chérèque, disparition d'un syndicaliste réformiste

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter