Mort de Shaoyao Liu : des milliers de manifestants à Paris, violences en fin de rassemblement

DirectLCI
MANIFESTATION - Une semaine après la mort de Shaoyao Liu, un père de famille chinois lors d'une intervention policière, des milliers de personnes se sont réunies sur la place de République à Paris, pour réclamer "justice" et "vérité" sur les circonstances de la mort du quinquagénaire. Des slogans hostiles à la police ont été entendus et des violences entre manifestants et forces de l'ordre ont marqué la fin du rassemblement.

Plusieurs milliers de manifestants se sont réunis, dimanche après-midi, sur la place de la République, à Paris, pour demander "justice" et "vérité" sur les circonstances de la mort de Shaoyao Liu, 56 ans, tué dimanche 26 mars, lors d'une intervention policière à son domicile du 19e arrondissement parisien.


Une semaine après les faits, la version des policiers diffère toujours de celle de la famille de M. Liu. Les fonctionnaires affirment que le tir mortel du policier fait suite à une agression de M. Liu, alors armé d'une paire de ciseaux. Sa famille déclare, quant à elle, que M. Liu découpait du poisson et n'a pas agressé de policier.

Des violences entre manifestants et forces de l'ordre en fin de rassemblement

À l'appel de plusieurs associations représentant la communauté chinoise, les manifestants ont brandi des banderoles "Vérité justice, dignité", mais également des affiches "J'aime la France" ou "Pour la paix, la justice ! Contre la violence". Pour les organisateurs, ce rassemblement avait d'abord pour objet le "recueillement".


"Ne risquez pas votre peau pour nous. Je suis née en France et ce pays de droit va rendre la justice", a déclaré à la tribune l'une des filles de M. Liu. La veuve de ce dernier s'est, elle, effondrée en larmes à son arrivée au rassemblement.

Des heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu à la fin du rassemblement. Alors que certains groupes scandaient "police, assassins", des jets de projectiles ont visé les policiers. En fin d'après-midi, la situation était encore tendue sur la place de la République. 


Selon plusieurs journalistes présents sur place, plusieurs dizaines de manifestants ont démarré un cortège sauvage, puis ont été bloqués par les forces de l'ordre. Plusieurs personnes ont alors commencé à leur lancer des projectiles, notamment des bouteilles d'eau. 

Dans la semaine qui a suivi la mort de Shaoyao Liu, plusieurs rassemblements ont été organisés, notamment devant le commissariat du 19e arrondissement de Paris. Alors que l'IGPN (la "police des polices") a ouvert une enquête sur l'usage de son arme par le policier impliqué, l'affaire a pris un tournant diplomatique, quand Pékin a officiellement demandé que soit faite la lumière sur les circonstances du décès de M. Liu.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter