Moselle : l'usine Smart passe aux 39 heures payées 37

DirectLCI
ENTREPRISE - Les salariés de l'usine Smart, basée à Hambach en Moselle, sont passés ce samedi à 39h de travail hebdomadaire sans aucune augmentation. Un plan qui devrait durer jusqu'en 2019.

Ils s'y attendaient. Les employés de l'usine Smart de Hambach (Moselle) sont officiellement passés ce samedi, malgré l'opposition de la majorité des syndicats, aux 39 heures payées 37. Un an après le référendum consultatif qui avait divisé le personnel, les salariés travailleront plus, sans aucune augmentation pendant trois ans. "Nous étions à 37 heures déjà, et on passe au 1er octobre à 39 heures", a indiqué Jean-Yves Schmitt, directeur de la communication de l'usine. "Lors du premier changement, de 35 heures à 37, il y avait eu une augmentation de salaire, mais pas cette fois".

Ces changements sont le fruit d'un long bras-de-fer entre la direction de l'usine et les organisations syndicales, sur fond de menace de délocalisation et de mouvement anti-loi Travail. Le "pacte 2020" conclu entre les salariés et la direction prévoit en effet le passage aux 39 heures hebdomadaires de travail, avant un retour aux 37 heures en 2019, puis aux 35 heures en 2020. En échange, la direction assure qu'elle ne procédera à aucun licenciement économique d'ici là. Un dispositif précaire, approuvé par 56% des 800 votants lors du référendum consultatif organisé le 11 septembre 2015. 


A l'époque, la CGT et la CFDT, majoritaires dans l'entreprise puisqu'elles représentent à elles deux 53% des salariés, avaient mis leur veto au projet de la direction. Après de nouvelles semaines de négociations, et pour contourner cette opposition, la direction avait alors proposé aux employés de signer des avenants individuels à leurs contrats de travail. Selon elle, 95% des salariés auraient signé. 

En vidéo

Retour aux 39h chez Smart Hambach : un chantage à l’emploi de la direction ?

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter