Motos, scooters : l'expérimentation de la circulation inter-files devrait débuter en février

Motos, scooters : l'expérimentation de la circulation inter-files devrait débuter en février

SECURITE ROUTIERE - La circulation inter-files des deux roues, pour l'instant interdite, va être testée dans plusieurs départements en vue de son éventuelle légalisation. L'expérimentation devrait débuter en février 2016 et durer quatre ans.

Les motos et scooters se faufilant dans la circulation ? Très courante, cette pratique va officiellement être expérimentée dans plusieurs départements en vue d'une éventuelle légalisation : un décret autorisant le passage des deux-roues entre deux files de voitures dans certaines conditions en Ile-de-France, dans les Bouches-du-Rhône, la Gironde et le Rhône, est paru samedi au Journal officiel.

"Cette expérimentation devrait débuter au 1er février", a précisé à l'AFP le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, qui doit encore signer l'arrêté précisant son entrée en vigueur. Dès la mi-janvier, la Sécurité routière mettra en place "une communication très forte à destination des motards et des automobilistes" pour leur "enseigner cette pratique, jusqu'à présent interdite", a-t-il ajouté. 

A LIRE AUSSI 
>>  En voiture, les parents ne sont pas des exemples à suivre pour les enfants
>>  VIDEO – Découvrez le clip choc de Luc Besson pour la sécurité routière

Test sur le périphérique parisien

Depuis de nombreuses années, les associations d'usagers des deux-roues souhaitent voir cette pratique autorisée et, fin 2013, le Conseil de la sécurité routière (CNSR) avait recommandé une expérimentation pour donner à tous les usagers un cadre clair. Le décret publié samedi précise qu'"à titre expérimental et par dérogation à certaines règles (...), la circulation inter-files de certains véhicules à deux ou trois roues motorisés et d'une largeur maximum d'un mètre" sera autorisée pour "une période de quatre ans, prorogeable dans la limite d'un an (...) en Ile-de-France, dans les Bouches-du-Rhône, la Gironde et le Rhône". L'expérimentation fera l'objet de rapports annuels d'évaluation.

Un conducteur est considéré comme étant en "inter-files" lorsqu'il circule "entre deux files de véhicules situées sur les deux voies de circulation les plus à gauche de la chaussée", précise le texte. Cette circulation sera autorisée "lorsque la circulation s'est, en raison de sa densité, établie en file ininterrompue sur toutes les voies, jusqu'à une vitesse maximale de 50 km/h". Elle ne pourra être exécutée "que sur les autoroutes et les routes, dont la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/h, à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotée d'au moins deux voies chacune". Elle sera donc notamment possible sur le périphérique parisien.

"Quatre ans, c'est long"

"C'est une avancée positive qui concerne une spécificité de la conduite des deux-roues motorisés", s'est félicité Nathanaël Gagnaire, délégué général de la FFMC, tout en regrettant la frilosité des pouvoirs publics sur cette pratique "couramment utilisée par les motards depuis 30 ans". "Qu'il y ait une phase de test pourquoi pas, mais quatre ans, c'est long", a-t-il estimé, en soulignant que la pratique est légalisée et généralisée en Belgique depuis longtemps. 

En 2012, un sondage réalisé par 2-roues Lab', le laboratoire d'étude de la Mutuelle des motards, révélait que 97,5% des utilisateurs de deux-roues se livraient à la circulation inter-files. Mais à l'époque, seuls 52% de sondés se déclaraient favorables à une légalisation totale de cette pratique.

A LIRE AUSSI 
>> Parisiens, réjouissez-vous : le scooter en libre-service débarque (enfin) ! >>  VIDEO - Il roule sur l'eau et surfe les vagues en moto !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.