Naufrage du Luno à Anglet : qu'est-ce que le plan antipollution Polmar ?

Naufrage du Luno à Anglet : qu'est-ce que le plan antipollution Polmar ?

Société
DirectLCI
FOCUS – Suite au naufrage du cargo espagnol Luno à Anglet, mercredi, les autorités ont déclenché le plan Polmar, développé pour lutter contre les marées noires. Metronews fait le point sur ce plan d'action instauré il y a 36 ans.

Suite au spectaculaire naufrage d'un cargo espagnol sur une plage d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques), mercredi, les autorités ont déclenché le plan Polmar, qui organise la lutte contre les pollutions maritimes. Bien que naviguant à vide, le Luno, un navire de 100,65 mètres de long et pesant 3.446 tonnes, contenait 127 m3 de fioul dans ses cuves quand il s'est brisé en deux sur une digue située au niveau de la plage des Cavaliers, à Anglet. Une fuite de gazoil a été détectée dans la matinée et une équipe de dépollution en provenance de Brest a été appelée sur place.

A l'origine, la catastrophe de l'Amoco Cadiz
Le plan Polmar, disposition du plan Orsec, le dispositif d'organisation des secours pour gérer les catastrophes, a été instauré suite à la catastrophe de l'Amoco Cadiz, au large du Finistère en 1978, l'une des pires marées noires connues. 227 000 tonnes de pétrole brut avaient alors souillé plus 300 km de littoral. Depuis, il n'a cessé de s'améliorer au fil des confrontations à d'autres catastrophes, comme les naufrages de l'Erika (1999) et du Prestige (2002).

Qui déclenche le plan Polmar ?
Ce plan est placé sous l'autorité des préfets maritimes et terrestres en fonction de la localisation de la pollution. Doté d'un fonds qui dépend du ministère de l’Environnement, ce plan permet de mobiliser et de coordonner au mieux des moyens publics et privés afin de limiter les conséquences pour l'environnement. "Dans le cas du Luno, l'une des premières mesures à prendre est de dépêcher des équipes pour pomper l’hydrocarbure contenu dans les cuves du cargo", explique à metronews Christophe Rosseau, adjoint au directeur du Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (Cedre).

Quels moyens pour lutter contre la population ?
Barrages flottants, matériaux absorbants, pompes... Les autorités publics disposent de matériels spécifiques pour lutter contre la pollution maritime. En outre, des contrats préalablement négociés avec des sociétés privées permettent de mobiliser ces dernières rapidement sur des chantiers de dépollution et de nettoyage souvent gigantesques. En outre, le préfet peut affréter des bateaux de pêche pour appuyer les navires de la sécurité civile dépêchés sur place.

La sécurité avant tout
En termes de sécurité, des mesures de restriction d'accès à la zone polluée sont susceptibles d'être décidées par les autorités. Elles varient notamment en fonction de la dangerosité de la situation et de la toxicité des produits répandus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter