Nice : Christian Estrosi va porter plainte pour diffamation contre un ancien djihadiste

Nice : Christian Estrosi va porter plainte pour diffamation contre un ancien djihadiste
SOCIÉTÉ

JUSTICE - Le maire de Nice va porter plainte contre un djihadiste repenti qui l'accuse, dans le livre "Les Revenants", du journaliste David Thomson, d'avoir été au courant des agissements de son recruteur et d'avoir "laissé faire".

Sorti le 1er décembre, le livre de David Thomson, journaliste spécialiste du djihadisme provoque déjà quelques réactions. Dans Les Revenants, le journaliste de RFI décrypte, à grands renforts d'entretiens avec les principaux intéressés, le parcours d'apprentis djihadistes de retour sur le sol français après leurs séjours en Syrie. Parmi eux, Quentin, décrit comme un "minet niçois" de 18 ans parti en Syrie après avoir été "embobiné" par Omar Omsen, un recruteur djihadiste, "bien connu" à Nice. 

Lire aussi

    Une accusation qui passe mal pour l'ancien maire visé, Christian Estrosi. Selon le journal local Nice Matin, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui "conteste ces propos", compte porter plainte pour diffamation contre "la personne qui est à leur origine".

    Dans son livre, David Thomson affirme qu'Omar Omsen aurait "pu aisément infuser en profondeur, en toute impunité et recruter à Nice plus d'une centaine de jihadistes". La préfecture des Alpes-Maritimes serait ainsi devenue "la ville la plus touchée en France par le phénomène". 

    En vidéo

    Attentat de Nice : trois mois après, comment se reconstruire ?

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent