Nice : nouvelle verbalisation d'une femme voilée sur la plage

Nice : nouvelle verbalisation d'une femme voilée sur la plage

POLEMIQUE - Mardi 23 août, une femme a été verbalisée à cause de son voile, sur la plage de Carras, à Nice (Alpes-Maritimes). La veille, un cas similaire était déjà relevé.

Nouvelle verbalisation sur une plage de Nice. Dans une vidéo publiée par la responsable de la Fédération des musulmans du sud (FMS), filmée mardi 23 août sur la plage de Carras, une femme voilée est montrée en pleine discussion avec un policier municipal. Autour, un attroupement s'est créé.

Etonnante justification

L'auteure de la vidéo, qui avait déjà capturé une scène de verbalisation similaire, la veille, sur la même plage, pose la question à voix haute. "Elle a eu une amende ?" Et le policier de lui répondre. "Non, c'est un procès verbal". S'en suit une justification pour le moins étonnante de l'agent municipal, auprès de la principale concernée : 


"Vous avez vu ce qu'il s'est passé en Corse ? C'est pour éviter qu'il y ait des problèmes comme il y a eu en Corse. Les gens ils se sont fait caillasser..." Son interlocutrice de rétorquer, étonnée : "Je suis toujours venue ici, j'ai jamais eu de problème."

Nous, on s'en bat les couillesLe policier municipal

"Je sais, c'était autorisé jusqu'à maintenant" lui explique le policier. "C'est sorti le 18 août. Jusqu'au 15 septembre, on n'a pas le droit de mettre une appartenance religieuse (sic). Après, on est des gens intelligents. Nous, on s'en bat les couilles, vous voyez ce que je veux dire ? Mais il y a des gens que ça dérange, des gens qui nous appellent. Donc du coup, ils sortent un arrêté et c'est pour ça que toutes les communes du littoral ont fait pareil, comme ça il n'y a pas de problème."


Des verbalisations qui se multiplient à Nice. Ce mercredi, nos confrères de l'Express rapportent qu'une femme voilée - et non vêtue d'un burkini - a été appréhendée par deux policiers municipaux, cette fois sur la plage Beau Rivage. Selon l'entourage de Christian Estrosi, adjoint à la sécurité et au stationnement de Nice, 24 femmes ont reçu une amende de 38 euros depuis la prise de l'arrêté anti-burkini.

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La polémique autour du burkini

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter