Nice : trois écoles saccagées en l'espace de 24 heures

SOCIÉTÉ

VANDALISME - Les locaux de trois écoles ont été dégradées depuis dimanche soir à Nice. Des actes "inqualifiables" selon la mairie, qui a porté plainte.

"Du saccage pour du saccage". C’est le constat que faisait lundi Lauriano Azinheirinha, adjoint à l'éducation de Nice, après le vandalisme dont venait d'être victime une école maternelle de la ville. Un scénario qui s’est répété dans la nuit de lundi à mardi, deux autres établissements ayant été saccagés.

Les écoles de Fuon-Cauda, dans le quartier Valrose, et Thérèse-Roméo ont en effet été à leur tour visées. Le matériel informatique de la première a été dérobé, selon Nice Matin . Dans l’autre, c’est une salle de classe qui a été ravagée, et des aliments consommés sur place.

"Des actes lâches et stupides"

"Des actes inqualifiables", selon le maire de Nice Christian Estrosi. Et celui-ci d’ajouter dans son communiqué : "La ville de Nice mettra à la disposition des services de l’Etat toutes ses compétences afin de pouvoir retrouver le plus rapidement possible les auteurs de ces actes lâches et stupides." Toujours selon le maire, les services de la ville de Nice sont d’ores et déjà à pied d’œuvre pour remettre en état les locaux. La mairie de Nice a également porté plainte et une enquête est en cours.

Ces nouveaux actes de vandalisme ont-ils été inspirés par celui de Melun ? Début juillet, une quinzaine d'enfants d'une dizaine d'années s’étaient en effet introduits dans une école maternelle de la ville et l'avaient saccagée. Idem à L'école maternelle de la commune de Saint-Augustin, en Seine-et-Marne, dégradée par trois garçons de 15 ans le soir du 31 juillet.

A LIRE AUSSI >>  Melun : le maire porte plainte après le saccage de l'école par des enfants

Lire et commenter