Nord : le maire de Wavrin creuse des tranchées anti-gens du voyage

SOCIÉTÉ
URBANISME – La mairie de Wavrin, dans le Nord, vient de faire creuser des tranchées autour de ses espaces verts pour éviter l’installation de camps de gens du voyage. Une mesure qui fait polémique.

De la terre retournée, de larges trous… Voilà ce qui entoure désormais les espaces verts et terrains de jeu de Wavrin. Rien à voir avec un nouveau projet d’urbanisme. Non, Alain Blondeau, le maire DVD de cette commune d’un peu plus de 7 600 habitants vient de décider de mesures pour éviter l’installation des gens du voyage sur son territoire.

Comme le raconte France 3 Nord-Pas-de-Calais , cette décision passe par la création de larges fossés creusés autour des aires où seraient susceptibles de se fixer la communauté des gens du voyage. Un projet, pour un coût total de 28.000 euros, qui verra ces tranchées transformées en buttes garnies de fleurs.

L’initiative a fait bondir l’opposition. "Cette folie s’avère totalement inutile", plaide sur son blog le groupe d’opposition au conseil municipal Wavrin Atout Cœur . Selon ces élus, ces tranchées n’empêcheront pas les gens du voyage de s’installer. Pour eux, le maire DVD est même responsable de cette situation en ayant empêché la ville de se mettre en conformité avec la loi pour l’accueil des gens du voyage en retardant la construction d’une aire.

300 familles autour de Lille

Selon cette loi de 2000 , les communes de plus de 5.000 habitants figurent obligatoirement dans un schéma départemental pour la création de zone d’accueil de la communauté. Autour de Lille, chaque année, près de 300 familles de gens du voyage circulent, sans que les capacités d’accueil soient nécessaires.

Début juin, c’est le maire Divers Gauche de Villeneuve-d’Ascq qui exprimait son ras-le-bol. Gérard Caudron s'insurge que pas une semaine ne passe "sans installations illicites des gens du voyage". "Villeneuve d'Ascq n'est pas et ne doit pas être la poubelle de la métropole", scandait le maire. 

A LIRE AUSSI
>> Hérault : pour chasser les gens du voyage, un maire déverse des tonnes de terre sur leur terrain
>> Philippe Marini ( Les Républicains) préféreraient que les gens du voyage "n'existent pas"

Sur le même sujet

Lire et commenter