Notes de taxis à l'INA : Agnès Saal condamnée à 4.500 euros d'amende

SOCIÉTÉ
DirectLCI
JUSTICE – L'ancienne patronne de l 'INA Agnès Saal a été condamnée lundi à payer une amende de 4.500 euros dans le cadre de l'affaire des notes de taxis.

L'ex-patronne de l'INA, Agnès Saal, a été condamnée lundi à payer 150 jours amende à 30 euros, soit le montant de 4.500 euros, par le tribunal de grande instance de Créteil dans le cadre de l'affaire des frais de taxis indus. Agnès Saal entamait ce lundi une semaine judiciaire avec une nouvelle convocation devant le tribunal prévue vendredi, dans le cadre cette fois de ses notes lorsqu'elle  dirigeait le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou (Cnac). Deux dossiers dans lesquels elle est jugée pour détournement de fonds publics.

40.000 euros en moins de dix mois
 
Concernant l'audience de ce lundi, l'ancienne directrice de l'INA a plaidé coupable. L'affaire avait éclaté en avril 2015 par les révélations d'un "corbeau" qui avait divulgué au conseil d'administration de l'INA le montant faramineux des notes de taxis d'Agnès Saal : 40.000 euros réglés auprès de la compagnie G7 en moins de dix mois, dont 6.700 euros dépensés par son fils.

L'autre affaire concerne également les dépenses de la fonctionnaire lorsqu'elle était à la tête du Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou (CNAC). Là, l'ardoise s'élevait à 38.000 euros, selon les premières informations, là encore pour des notes de taxis entre janvier 2013 et avril 2014. Des montants qui ont été divisés par deux suite aux enquêtes engagées, a toutefois assuré l'un des avocats de la mise en cause. 

"J'ai commis une faute, je l'ai reconnue, je l'ai assumée, je la paye très cher"

"L'épreuve est longue, l'épreuve est dure, l'épreuve est violente, elle est peut-être disproportionnée. J'ai commis une faute, je l'ai reconnue, je l'ai assumée, je la paye très cher. J'aspire vraiment aujourd'hui, à ce qu'on m'autorise à tourner la page, à clore ce chapitre", a déclaré Agnès Saal après le prononcé du jugement.

"Je sers l'Etat depuis plus de 30 ans. Je crois l'avoir très bien servi et je voudrais continuer à le faire aussi bien, mieux peut-être encore que je ne l'ai fait toutes ces années" a-t-elle ajouté, remerciant "ses proches, ses amis" dont "aucun ne (l')a lâchée".

Sur le même sujet

Lire et commenter