Notre-Dame de Paris : découvrez, en 3D, à quoi ressemblera la cathédrale à la fin des travaux

Notre-Dame de Paris : découvrez, en 3D, à quoi ressemblera la cathédrale à la fin des travaux

PROUESSE TECHNIQUE - Deux ans après la destruction d'une grande partie de Notre-Dame de Paris par un gigantesque incendie, les travaux de reconstruction ont débuté en janvier. Une fois terminés en 2025, à quoi ressemblera le majestueux édifice ? Une équipe de TF1 s'est introduite sur le chantier du siècle.

Plus de 18 mois après l'effondrement, le 15 avril 2019, d'une grande partie de Notre-Dame de Paris dévastée par un gigantesque incendie, les travaux titanesques se poursuivent. Une équipe de TF1 a pu pénétrer à l'intérieur de l'édifice, vieux de huit siècles, et désormais entièrement habillé d'échafaudages pour pouvoir sécuriser les voûtes. 

Une plongée dans le futur aussi, grâce à notre infographie (voir la vidéo en tête de cet article), en partie réalisée grâce à un modèle 3D élaboré par les équipes du CNRS, notamment Kevin Jacquot et Livio de Luca, dans le cadre du chantier scientifique de la cathédrale.

Toute l'info sur

Notre-Dame, un an après

Dans quelques mois, Notre-Dame entrera dans une nouvelle phase, avec la reconstruction à proprement parler qui permettra enfin de reboucher le trou béant sur laquelle trônait la flèche dont la chute a été parmi les moments les plus marquants de cette catastrophe.

4000 pièces de bois

Pour comprendre ce qu'il va se passer, il faut emprunter l'un des six ascenseurs en service sur le chantier et prendre un peu de hauteur. À 32 mètres du sol, un parapluie de plastique a remplacé la toiture de plomb et l'échafaudage qui se trouvait là, calciné par les flammes, a été entièrement démonté au mois de décembre. Il ne reste plus que le fameux trou. C'est là que les tailleurs de pierre entreront en jeu. Ils prépareront des blocs, appelés des claveaux, qui formeront des arcs, dont on voit encore les vestiges sur les piliers restés debout. Ils seront tenus au milieu par une clef de voûte en forme d'anneau. Un cercle parfait de deux mètres de diamètre. 

Ensuite, à la fin des travaux, la croisée d'ogives sera comblée par des pierres plus petites. Et si on anticipe beaucoup, à l'intérieur de l'anneau sera restituée la fresque de la vierge étoilée qui avait disparu. Mais nous n'en sommes pas là. Pour l'instant, les cordistes continuent les opérations de nettoyage. Prochaine étape, la charpente qui restera "la forêt", telle qu'on la surnommait et sera faite de chêne. Il faudra au total plus de 4000 pièces de bois, pour un poids avoisinant les 500 tonnes, pour la reconstruire entièrement, avec des arbres venus de plusieurs forêts des quatre coins de France. 

Lire aussi

Comme le reste de la cathédrale, la flèche retrouvera la forme qu'on lui connaissait avant l'incendie. Érigée par l'architecte Viollet-le-Duc au XIXe siècle, elle culminait à 96 mètres et était composée d'un manteau de plomb de 250 tonnes. Des statues représentant les douze apôtres encadraient sa base et un coq en cuivre d'environ 30 kg était installé à son sommet. Considérée comme un chef-d’œuvre d'architecture, elle était venue épouser parfaitement la charpente médiévale et a longtemps été le plus haut monument de Paris jusqu'à la construction de la Tour Eiffel. Symboliquement, on va y ajouter une sculpture. Ce sera peut-être un coq pour remplacer celui qui s'est abîmé lors de l'incendie. 

Restera à poser la couverture de plomb comme elle était avant l'incendie pour respecter l'authenticité de la construction. Enfin, les statues en cours de restauration, gardiennes du lieu, reviendront s'enrouler au pied de la flèche. Tout cela ne se fera pas sans mal : il faudra des échafaudages, des grues, des nacelles... et du temps. En attendant, il faudra encore s'habituer à voir des pansements sur les blessures de Notre-Dame.

Découvrez la version podcast de l'émission "Brunet Direct"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Mise au point du Dr Kierzek à propos de la déclaration du PDG de Pfizer sur la nécessité de recevoir une troisième dose de vaccination

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Mort de l'ancien ministre Eric Raoult à 65 ans

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Lire et commenter