Notre-Dame-des-Landes : le référendum consultatif sur le projet aura bien lieu dimanche

Notre-Dame-des-Landes : le référendum consultatif sur le projet aura bien lieu dimanche

DEBAT - Le Conseil d'Etat vient de valider la tenue d'un référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes, prévu dimanche prochain. La juridiction administrative avait été saisie par des opposants au projet.

C'est oui. Le référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes, vient d'être validé par le Conseil d'Etat, ce lundi. Il est prévu dimanche prochain.

La plus haute juridiction administrative a rejeté la requête de plusieurs associations et riverains, opposés à la construction du futur aéroport, qui attaquaient le décret organisant cette consultation voulue par l'exécutif, la première du genre en France.

"Aucune erreur ou ambigüité"

Pour le Conseil d'Etat, "les termes de la question soumise aux électeurs, qui ne sont entachés d'aucune erreur ou ambigüité, ne sont nullement de nature à porter atteinte à la sincérité du scrutin organisé par le décret attaqué".

Par ailleurs, la juridiction administrative souligne que cette consultation "peut permettre à l'Etat de confirmer son choix et de décider de mettre en oeuvre son projet ou d'y renoncer." 

Consultation pas sincère

Les juges ont ainsi démonté les deux principaux arguments des associations.

Ces dernières avancent d'abord que la question posée aux électeurs ("Etes-vous favorable au projet de transfert de l'aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes?") est "ambiguë", puisqu'elle passe sous silence le maintien d'une activité sur l'aéroport nantais.

Les associations estiment par ailleurs que la consultation n'est pas sincère, parce qu'elle porte sur un projet déjà très avancé. Les opposants au futur aéroport n'ont toutefois pas épuisé leurs recours: le Conseil d'Etat doit en effet examiner mercredi une autre requête contre cette consultation locale.

Cette fois cependant, ce n'est pas le décret organisant le vote qui est attaqué, mais sa base légale, une ordonnance datant d'avril et qui permet à l'Etat de "consulter les électeurs d'une aire territoriale déterminée afin de recueillir leur avis sur un projet d'infrastructure ou d'équipement susceptible d'avoir une incidence sur l'environnement".

A LIRE AUSSI >>  Notre-Dame-des-Landes : le référendum local peut-il avoir lieu ?

>>  Notre-Dame-des-Landes jouera-t-il sur la législative partielle en Loire Atlantique ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vladimir Poutine et Antonio Guterres appellent Israéliens et Palestiniens à arrêter les combats

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination des 12-15 ans lancée aux États-Unis

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.