Notre-Dame-des-Landes : nouvelle mobilisation de milliers d'opposants

Notre-Dame-des-Landes : nouvelle mobilisation de milliers d'opposants

Des milliers d’anti se sont réunis ce samedi sur le site du projet contesté d’aéroport, alors que le tribunal administratif de Nantes doit rendre vendredi prochain son jugement sur les dix-sept recours déposés par les opposants pour demander l'annulation des arrêtés préfectoraux autorisant le début des travaux.

La mobilisation ne faiblit pas. Des milliers d'opposants se sont rassemblés ce samedi sur le site de Notre-Dame-des-Landes pour réclamer à nouveau l'abandon du projet d’aéroport qu'ils jugent néfaste pour l'environnement, rapporte l’AFP, quelques mois avant la conférence mondiale sur le climat à Paris (la COP21) et moins d’une semaine avant que le tribunal administratif rende sa décision concernant le début des travaux.

A l'entrée du site, à Vigneux-de-Bretagne (Loire-Atlantique), où avait le quinzième rassemblement estival annuel des opposants au transfert de l'aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes, en plein bocage, on pouvait voir une grande banderole proclamant : "Chauffe la lutte, pas le climat". Une quarantaine de débats et forums sont prévus tout le week-end sur le site. Une large part est consacrée à l'écologie et au climat. D'autres doivent faire un "état des lieux de la lutte" contre le projet d'aéroport, mais aussi contre d'autres "grands projets inutiles", comme la ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin, le site d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse), Sivens, mais aussi le Center Parcs à Roybon (Isère).

Le tribunal administratif se prononcera vendredi sur 17 recours

Ce "rendez-vous devenu incontournable", qui permet de "garder la mobilisation intacte", revêt un caractère "particulier" cette année, le tribunal administratif de Nantes devant rendre vendredi 17 juillet ses jugements dans le volet environnemental du projet, remarque Julien Durand, porte-parole de l'Acipa, principale association d'opposants. Au total, dix-sept requêtes ont été déposées pour demander l'annulation de cinq arrêtés préfectoraux autorisant le début des travaux du futur aéroport.

Lors de l'audience, le 18 juin, le rapporteur public a préconisé le rejet des recours déposés par les opposants, estimant que le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne présentait pas d'atteinte environnementale majeure, mais qu'au contraire il y avait des "raisons impératives d'intérêt public à l'aménagement d'un nouvel aéroport". La construction du futur aéroport, dont l'inauguration était initialement prévue en 2017, a été suspendue dans l'attente de l'épuisement des recours déposés par les opposants.

EN SAVOIR +
>> Notre-Dame-des-Landes : Valls veut construire l'aéroport, Royal lui souhaite "bon courage"

>> D’après le Canard enchaîné, le futur aéroport serait plus petit que l’actuel
>> Notre-Dame-des-Landes : "Cet aéroport, on ne le fera pas mais on ne peut pas le dire"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.