"Nous, Marseillais, appelons à la légalisation du cannabis" pour "sauver la ville du désastre et du crime"

"Nous, Marseillais, appelons à la légalisation du cannabis" pour "sauver la ville du désastre et du crime"
SOCIÉTÉ
DirectLCI
TRAFIC - 150 personnalités marseillaises réclament la fin de la prohibition du cannabis, pour "sauver la ville du désastre et du crime". Avec la présidentielle qui se profile, ils veulent ouvrir (à nouveau) le débat sur la légalisation du cannabis.

Ils sont médecins, avocats, intellectuels, ou politiques. Dans une tribune publiée ce dimanche dans le JDD, 150 personnalités demandent la légalisation contrôlée du cannabis, à la fois sur la production, la vente et la consommation. 


Le débat sur la politique à mener en matière de cannabis n’est pas nouveau, agite régulièrement à gauche, et pourrait ressurgir à l’occasion de la prochaine élection présidentielle. Mais la particularité de la tribune est que tous les signataires sont des personnalités de Marseille, et basent leur position sur ce qu’ils constatent dans leur ville. 

20% de l’activité des policiers concerne le trafic de cannabis

Les signataires estiment en effet que la politique "prohibitionniste, répressive et punitive" actuellement menée pour réguler le cannabis est "un échec", notamment à Marseille. "Elle est directement responsable, chez nous, de réseaux, de trafic très organisés, qui brassent des sommes considérables et gangrènent de nombreux quartiers", estiment-ils. A Marseille les règlements de comptes sont d’après eux majoritairement liés au trafic de cannabis, et 20% de l’activité des policiers concerne le trafic de cannabis. 


Les personnalités estiment en outre que cette politique est dommageable pour la santé du consommateur : la clandestinité les éloignerait de tout dispositif de prévention, ou de réduction des risques. « Le rajeunissement constaté des premières consommations impose des mesures innovantes auprès des jeunes. Mais aucun dispositif spécifique opérant n’existe dans les établissements scolaires", écrivent-ils. 

"Nous lançons de Marseille cet appel à la France"

Pour eux, la "légalisation contrôlée" est donc une "solution raisonnée, que nous devons choisir". La fin de la prohibition aurait de "nombreux effets positifs" : fin des réseaux mafieux, taxation sur la vente, réorientation de l’activité de la police, amélioration de la santé des jeunes consommateurs et même… organisation nouvelle de la production qui créera des emplois dans l’agriculture. 


"Nous lançons de Marseille cet appel à la France", concluent-il. "Pour que, dans la période électorale qui arrive, le débat sur la légalisation du cannabis soit ouvert." Parmi les signataires, le député Patrick Mennucci, la psychiatre Béatrice Stambul, ou encore Yann Granger, coordinateur du Caarud (Centre d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de la drogue). 

En vidéo

VIDEO. Morning Glory : faut-il légaliser le cannabis?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter