Nouveau séisme d'origine humaine ressenti à Strasbourg : ce que l'on sait

Le site de géothermie de Fonroche, à Reichstett, près de Strasbourg, le 18 novembre 2020.

SECOUSSES - Un séisme de magnitude 2,8 s'est produit dans la nuit de vendredi à samedi à Strasbourg. Selon le Réseau national de surveillance sismique, il est "induit", et donc d'origine humaine.

La terre a tremblé dans la nuit de vendredi à samedi à Strasbourg. Selon le Réseau national de surveillance sismique (Rénass), il s'agissait d'un séisme de magnitude 2,8, dont l'épicentre était une nouvelle fois situé dans le secteur de la commune de La Wantzenau, au nord de la ville. Les secousses se sont produites à 2h49. Elles étaient "induites", indique cette même source, ce qui signifie que leur origine est humaine.

Contrairement à des séismes "classiques" liés à des mouvements de plaques tectoniques, ceux ressentis dans le secteur n'ont pas une cause naturelle. L'épicentre est en effet situé tout près d'un site qui accueillait un projet de centrale géothermique conduit par l'entreprise Fonroche, au nord de Strasbourg, sur les communes de Vendenheim et Reichstett. La préfecture du Bas-Rhin avait annoncé le 7 décembre l'arrêt définitif de ce projet, après plusieurs autres séismes "induits" plus ou moins intenses (dont un de magnitude 3,5 début décembre). "Ce projet, implanté dans une zone urbanisée, n'offre plus les garanties de sécurité indispensables et doit donc être stoppé", avait annoncé la préfecture.

Plusieurs séismes et des dégâts mineurs constatés ces derniers mois

Pour son projet de géothermie, Fonroche avait réalisé deux forages à 5 kilomètres de profondeur, afin de puiser l'eau chaude du sous-sol pour en exploiter le potentiel énergétique en surface avant de la réinjecter sous terre. Une centrale de production d'électricité avait également été construite. Le projet, pour lequel 100 millions d'euros avaient été investis, devait alimenter l'équivalent de 10.000 logements en électricité et 26.000 en chaleur directe. Suite à l'arrêt de son activité, il avait réduit petit à petit le débit de l'eau injectée. L'entreprise avait prévenu que l'opération, qui a duré plusieurs semaines, pouvait provoquer de nouvelles secousses.

Lire aussi

Plusieurs dizaines d'habitants de communes au nord de Strasbourg ont constaté des dégâts mineurs sur leurs maisons du fait de ces tremblements de terre des derniers mois. Dans la foulée de l'arrêt de ce projet, les trois projets de géothermie développés dans l'agglomération strasbourgeoise avaient également été suspendus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 13 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : Valérie Bacot témoigne dans "Sept à Huit" avant son procès

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.