Nuits des étoiles : trois jours pour s'en mettre plein les yeux

SOCIÉTÉ
OBSERVATION - Depuis le 5 août jusqu'au 7, des milliers de personnes pourront observer des étoiles filantes, des constellations ou des planètes comme Jupiter ou Mars.

La 26 édition des Nuits des étoiles se déroule depuis le vendredi 5 août jusqu'au dimanche 7 août. Plusieurs centaines de sites d’observation sont ouverts gratuitement au public. L’occasion de contempler, entre autre, les planètes Jupiter ou Mars, mais aussi des étoiles filantes ou des constellations.

450 manifestations astronomiques

Selon l’association française de l’astronomie (AFA) , près de de 450 manifestations astronomiques (soirées, conférences, expositions, etc.) sont programmées pendant trois jours dans toute la France, mais également dans plusieurs pays européens et africains.  

Le but de la Nuit des étoiles est de "redonner le ciel aux gens en leur permettant d'observer ses splendeurs avec de bons télescopes, et guidés par des amateurs experts en la matière", déclare à l'AFP l'astrophysicien Hubert Reeves, cofondateur et parrain de cette manifestation créée en 1991.

Météo clémente

Pour cette édition 2016, l’AFA a mis l’accent sur une question qui alimente parfois les discussions : "la vie a-t-elle pu se développer sur d'autres planètes ?"

Mais une bonne observation du ciel dépend intrinsèquement d’une bonne météo. En consultant les prévisions de Météo France , on peut voir qu'heureusement, une bonne partie du pays devrait pouvoir profiter convenablement du spectacle.  

Subventions publiques en baisse

Autre bonne nouvelle qui entoure ces Nuits des étoiles : leur reconduction assurée pour 2017. En effet, pour des questions financières, la tenue de l’événement était menacée. Depuis quelques années maintenant, le montant des subventions publiques dont dépend l’association qui coordonne ces "Nuits des étoiles" ne cesse de diminuer. A titre d’exemple, les montants alloués à l'AFA sont tombés à 15.000 euros en 2016, contre 31.000 euros en 2012.

Cependant, Thierry Mandon a écrit cette semaine au président de l'AFA, Olivier Las Vergnas, pour indiquer qu'il "pourrait revoir dès 2017" le montant de la subvention. "L'analyse du bilan de l'association a laissé penser qu'une subvention de 15.000 euros permettait cette année le bon déroulement de vos activités, auxquelles le ministère reste très attaché", a justifié le secrétaire d'État à la recherche dans son courrier. "S'il advenait que ce montant ne le permette pas, je me tiens à votre disposition pour le revoir dès 2017".

Risques d'attentat

Toutefois, en raison des risques d'attentat, des manifestations ont été annulées suite aux préconisations de la préfecture de Police. À Paris notamment, la Cité des sciences et de l'industrie a par exemple décidé d’annuler des animations prévues ce vendredi soir sur la pelouse du Parc de la Villette. Et diverses associations ont décidé de suspendre leurs rencontres. Pour les Parisiens, il s'agira d'aller... au Bourget.

A LIRE AUSSI >> PHOTOS - L'agence spatiale européenne veut construire une base sur la Lune à l'horizon 2030 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter