Olivier Besancenot va-il perdre son emploi à La Poste ?

SOCIÉTÉ

C'EST LA CRISE - L’ex-candidat à la présidentielle 2002, aujourd’hui en retrait de la vie politique, assure que son emploi de guichetier à La Poste est menacé. Le groupe dément.

Il est certainement le postier le plus célèbre de France. Mais Olivier Besancenot pourrait bientôt perdre son emploi de guichetier dans un bureau de poste Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). L’ex-candidat à la présidentielle – aujourd’hui en retrait de la vie politique mais toujours invité sur les plateaux de télévision – l’a annoncé dans l’émission PolitiqueS sur la chaîne LCP, dans un extrait relayé vendredi par Le Lab d’Europe 1 .

"Sur le bureau sur lequel je suis, il y a trois emplois qui doivent être supprimés – dont le mien. C'est pour cela qu'on partira en conflit pour que ça ne passe pas", a indiqué l’ancien leader et ancien porte-parole du NPA, 41 ans. Toutefois, Olivier Besancenot se défend de vouloir en priorité sauver son propre poste. "Je le fais d'abord pour le service qu'on rend dans notre quartier", a-t-il expliqué (à partir de 23'10 dans la vidéo ci-dessous).
 

Démenti de La Poste

Contactée par 20 Minutes , La Poste dément toute menace sur l’emploi d’Olivier Besancenot. "Sur le bureau du XVIIIe arrondissement, nous avons constaté une baisse de fréquentation. Nous avons donc présenté différents scénarios aux organisations syndicales. Mais rien n’a été décidé", a indiqué au quotidien un porte-parole de La Poste pour la région Ile-de-France. Celui qui fut facteur avant de passer derrière le guichet ne se retrouvera au chômage, assure la société. "Il n’y a pas de licenciement chez nous. Certains postes sont parfois transférés dans d’autres bureaux. Mais si M. Besancenot veut rester dans son bureau, il y restera."

Confrontée depuis plusieurs années à la baisse des volumes de courrier, La Poste a supprimé 4764 postes en 2014, tous des départs naturels, selon Le Figaro . La baisse d’effectifs devrait se poursuivre cette année. Le groupe emploie plus de 230.000 personnes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter