On a testé… l’Oktoberfest, la fête de la bière qui débarque à Paris

SOCIÉTÉ
DE LA BIERE A FLOT - Depuis jeudi, et jusqu’au 18 octobre, la Fête de la bière s’installe à Paris, dans le 19e arrondissement. metronews est allé voir ce que ça donnait.

Oktoberfest, la fête de la bière débarque à Paris. Sur le papier, l’évènement affiche de grandes ambitions : place aux flopées de bières, aux grandes tablées, à l’ambiance délirante de la Bavière. Forcément, il fallait tester.

Arrivée donc, à Paris Event Center, jeudi, pour l’inauguration, vers 19 h 30. Il faut y aller, à la porte de la Villette. Cet ancien site SNCF a été reconverti en espace de location pour des évènements en tout genre. Et du passé industriel, l’endroit a gardé ses immenses hangars. Un peu lugubres. On marche, on marche (ça réchauffe), en longeant les grands cubes de tôle, jusqu’au dernier, illuminé. Sur le fronton, de grandes bannières estampillées "Paulaner", marque de bières allemandes, et visiblement gros partenaire de la soirée. Ça doit être là. On entre.

Chaud et beau

Il fait chaud, c’est lumineux. La tente est grande, des guirlandes de tissu dégoulinent du plafond, des grandes tablées sont installées au centre, les boxes VIP ou entreprises sont sur le côté. Gros brouhaha dans l'air, la salle, d’environ 1000 places, est bien remplie – mais pas complète -, les gens mangent. Les serveuses courent, en nattes et tenue bavaroises et colorée, entre le bar et les assoiffés. Forcément, la fête de la bière à Paris, c’est plus petit que l’original. Beaucoup plus petit.

Mais l’ambiance est là. Car il n’y a pas à dire, la tenue traditionnelle, les pintes de bière de 1 litre, ça aide aux réjouissances. Surtout que sur la scène au fond, une petite dizaine de musiciens directement arrivés d’Allemagne se chargent de planter une bande-son bien dans l’esprit accordéon et bal musette. Ça joue fort, il faut crier pour s’entendre. Mais les conversations approfondies ne sont pas forcément au programme de la soirée. Il faut juste profiter. Et la bière qui coule à flot aide bien à faire monter les degrés. La salle chante, monte sur les bancs, lance des "Prosit".

Pour discuter, il faut sortir. On croise Paul et Magali (prénoms changés), de purs Parisiens. Trop mignons, ils sont à fond : elle a emprunté le "Dirndl", robe traditionnel à une amie ; lui a bricolé son "Lederhose" : un short de vacances, une chemise vichy, des bretelles bricolées, ça le fait.

Mais il y a des avis plus mitigés. Comme Ari, dans la vingtaine, look electro party. Pas vraiment le profil. Apparemment, il n’a pas bien regardé le programme : "Je suis venu ici conseillé par un ami. Il avait fait des soirées électro monstrueuses dans ces hangars, je lui ai fait confiance." Visiblement, l’ambiance n’est pas la même. Mais la bière a vite fait de le convaincre que l’Oktoberfest, c’est plus tradi, mais c’est pas mal aussi.

Sauf que… Un gros bémol revient dans les commentaires : la fête de la bière munichoise affiche des prix très… parisiens. L’entrée est à 34,90 euros (dont 15 de consommation), les plats souvent au dessus de 15 euros, la pinte de Paulaner à 6,90, le litre à presque 13 euros. "Entre l’entrée et mes consommations, je ne vais pas m’en sortir à moins de 100 euros", déglutit Crystelle, jeune infirmière brune. A côté, Paul tique lui aussi un peu : "En fait, ici ça fait un peu fête de village. L’ambiance est sympa, mais c’est cher pour ce que c’est. On paie l’entrée, on repaie après."

Alors quitte à payer cher, ils ont décidé de s’amuser. Les danseuses de cancan qui montent sur scène un instant après recueillent donc un franc et bruyant succès. 


Tout comme le concours de porter de bière, un litre à bout de bras. Les sous-bocks valsent à travers la salle, au-dessus des jarrets de porc grillés, de la saucisse de Bavière ou des Spätzle. 


A 23 h 30, tout devient flou, fou. Le joueur de rugby tape dans le dos du chef d’entreprise, les jeunes Allemandes prennent avantageusement la pose avec leur bière, les rencontres alcoolisées se nouent. Et les organisateurs sonnent la fin de soirée. Un peu tôt ? Les bons plans de bars ouverts pour la suite s'échangent vite fait sous le manteau. Et chacun repart en zigzaguant.

Vous voulez en profiter ? L’Oktoberfest est à Paris jusqu’au 18 octobre. Et une deuxième édition est d’ores et déjà prévue l’an prochain, sous un format similaire, et au même endroit.

A LIRE AUSSI >> Oktoberfest : la fête de la bière débarque à Paris, à quoi faut-il s'attendre ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter