"On ne sait pas quoi faire d’eux" : le combat d'un retraité pour aider les mineurs isolés

DirectLCI
HÉROS DU QUOTIDIEN - Ancien chef d'entreprise, depuis qu'il est à la retraite Toufik Abdeli consacre une grande partie de son temps à aider les mineurs isolés à se scolariser.

Après une vie professionnelle accomplie en Algérie, Toufik Abdeli a choisi de s’établir en France en 2001. Aujourd'hui âgé de 74 ans et à la retraite, cet homme est devenu un interlocuteur incontournable de l’Éducation nationale. Depuis plusieurs années il vient en effet en aide aux mineurs isolés, principalement des réfugiés, et les aide à se scolariser.

De l'accompagnement des jeunes jusqu'à leur scolarisation, Toufik Abdeli s'engage quotidiennement, parce qu'il estime que "l’école est un facteur d’intégration". Et d'expliquer :

On a l'impression que ces jeunes sont à l'abandon, qu'on les laisse parce qu'on ne sait pas quoi faire avec eux. Qu'est-ce qu'on fait avec ces jeunes-là ?Toufik Abdeli, bénévole qui vient en aide aux mineurs isolés

Ces trois dernières années il a aidé à la scolarisation de 700 élèves, "et d'une vingtaine qui ont eu leur CAP", se félicite-t-il. Toufik Abdeli ne compte pas arrêter son combat, car pour lui l'éducation est aussi "la seule façon d'échapper à l'extrêmisme et à l'obscurantisme".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter