"On vous annonce l'apocalypse à Toulouse" : le match TFC-PSG menacé par… les agriculteurs

"On vous annonce l'apocalypse à Toulouse" : le match TFC-PSG menacé par… les agriculteurs

PROTESTATION – Les agriculteurs en colère envisagent, si leurs revendications ne sont pas entendues, de perturber la tenue du match de Ligue 1 entre Toulouse et Paris samedi. Soit la dernière répétition pour le PSG avant son 8e de finale à Madrid contre le Real mardi prochain en Ligue des champions.

Politique et sport n’ont jamais fait bon ménage. Mais il est déjà arrivé que certaines manifestations utilisent la notoriété du football pour faire passer, à plus large échelle, certains messages ou, du moins, mettre une pression sur le camp d'en face. C’est apparemment ce qui se trame du côté de Toulouse, où des agriculteurs, en colère contre une réforme européenne des zones défavorisées, qui les priverait des aides qu’ils reçoivent, envisagent de perturber un match prévu samedi, à 17h.

Lire aussi

Et pas n’importe quel match : TFC-PSG, qui représente à la fois la plus grosse manne financière et la plus belle exposition médiatique côté toulousain, et la dernière répétition générale pour les Parisiens avant le tournant majeur de leur saison, le 8e de finale de Ligue des champions contre le Real Madrid mardi prochain. "Si le ministre ne bouge pas, on vous annonce l’apocalypse à Toulouse. Et pourquoi pas au Stadium samedi. Rien ne nous arrêtera", a ainsi tonné, ce mercredi après-midi, au micro de France 3, un responsable syndical. Pour l’heure, les agriculteurs se contentent de bloquer plusieurs axes routiers importants de la région, ce qui sème déjà une grosse pagaille. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Les Français interdits de ski à l’étranger pour Noël : Macron crée la polémique

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter