L'open space ou la difficile vie au travail

SOCIÉTÉ

VIDÉO - Les entreprises plébiscitent cette organisation du travail. Si, elle fluidifie la communication, les désagréments sont aussi au rendez-vous. Décryptage dans LCI Matin.

Un Français sur cinq travaille en open space, selon une étude réalisée par l'institut CSA . Et tous les nouveaux sièges sociaux sont aujourd’hui conçus sur ce modèle. Dans certains pays comme les Pays-Bas, le nombre de salariés travaillant dans des bureaux ouverts, dépasse les 65%. Alors, si les interactions sont plus naturelles et la communication plus fluide, les désagréments sont eux, bien au rendez-vous.

L’open space, nid à microbe ? D'après une étude danoise, ceux qui travaillent en open space ont deux fois plus de jours d'arrêt maladie que ceux qui sont dans un bureau individuel. La faute à la climatisation qui facilite la concentration des virus respiratoires.  A cela, viennent s’ajouter les échanges de combinés de téléphone, les claviers d'ordinateurs ou les souris. Tous ces objets constitués de matériaux durs et non poreux sont les plus propices à la survie des microbes.

A vos lingettes désinfectantes !

Des études menées en milieu hospitalier ont bien montré que les virus de la grippe peuvent rester en vie pendant deux jours sur ce type de surface contre quelques heures sur de la peau ou du tissu. Et les 10% de salariés privés d’un bureau attitré sont d’autant plus concernés, parce que ce sont au moins deux personnes qui défilent  sur un même espace de travail.

Bruyant l'open space ? 52% des salariés en open space citent les nuisances sonores comme le premier inconvénient de la vie sur un plateau. Si prise une à une, elles n'atteignent pas le nombre de décibels susceptibles d'endommager les tympans, c’est l’accumulation des bruits, conversations téléphoniques, sonneries des téléphones fixes et des portables, les conversations des lieux de passage qui génèrent d'importants problèmes de concentration. Les joies de l'open space !

En vidéo

"Open Space" : Mathilda May croque la vie de bureau dans un "ovni théâtral"

Et aussi

Lire et commenter