Orages violents et inondations : 19 départements en vigilance orange

SOCIÉTÉ
PRÉVISIONS - Ça n'en finit pas. Alors que le week-end avait laissé entrevoir quelque accalmie sur le front des intempéries, 19 départements sont placés en alerte orange par Météo France ce mardi 7 juin en soirée. En cause, des risques d'orages ou d'inondations, selon les départements.

La saison des pluies n'est pas finie et chaque jour, Météo France annonce son lot de mauvaises nouvelles. Ainsi, ce mardi soir, 19 départements du Nord et de l'Est de la France sont placés en alerte orange pour orages ou inondations, selon le bulletin publié à 17h30. 

Orages et grêle

Les départements concernés par les orages sont le Nord, le Pas-de-Calais, l'Aisne, l'Oise, la Somme, les Ardennes, la Marne, la Côte d'Or, la Haute-Saône, les Vosges, l'Aube et la Haute-Marne, la Meuse, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, ainsi que l'Alsace désormais. Des orages localement violents pourraient survenir, prévient Météo-France, qui fait courir l'alerte jusqu'à mercredi 16 heures.

A LIRE AUSSI >> Orages violents : un homme meurt noyé dans sa voiture

Trois départements sont toujours placés en alerte orange pour inondations: l'Eure, la Seine-Maritime et l'Essonne. Le dernier pic de crue était attendu ce mardi dans l'Essonne, au terme d'une semaine d'inondations exceptionnelles qui ont fait quatre morts et des dégâts dont le coût d'indemnisation pourrait dépasser le milliard d'euros.

L'Essonne dans l'attente

La ville de Corbeil-Essonnes, où la rivière Essonne se jette dans la Seine, est particulièrement exposée. Deux quartiers pourraient se trouver inondés mardi, avant que la décrue commence, lentement, en fin de journée."On est prêt, les gymnases sont préparés, les voitures ont été déplacées, les populations sensibles repérées. On a eu trois jours pour se préparer activement", a assuré le maire Jean-Pierre Bechter (LR). "Mais jamais de mémoire d'homme on n'avait vu une telle crue en Essonne". La situation ne devrait cependant pas affecter le niveau de la Seine, qui continue à baisser, doucement mais sûrement: la crue atteignait 4,93 m à 2 heures dans la nuit de lundi à mardi, soit plus d'un mètre de moins que son maximum trois jours plus tôt (6,10 m).

"L'activité orageuse va se généraliser en début d'après-midi jusqu'en soirée sur une grande moitié est de la France. Les orages seront particulièrement intenses et parfois peu mobiles sur les Hauts de France, les Ardennes, la Marne et la Meuse avec de nombreux impacts de foudre. De ce fait, les cumuls de pluie sous ces orages pourront être intenses, de 30 à 50 mm en 1 heure. Un risque de grêle est également à envisager", selon les prévisions de Météo-France.

A LIRE AUSSI
>> 
Inondations : un "fonds d'extrême urgence" va être créé >> Comment se faire indemniser ?
>> Que signifie la "vigilance rouge" ?
>>  Ce printemps a-t-il l'air aussi pourri qu'il en a l'air ?

Lire et commenter