Ouverture de la PMA pour toutes les femmes : le gouvernement précise (enfin) son calendrier

Ouverture de la PMA pour toutes les femmes : le gouvernement précise (enfin) son calendrier

Société
DirectLCI
PROCREATION - Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a annoncé mercredi 18 juillet que l'ouverture de la PMA à toutes les femmes sera débattue au Parlement début 2019, dans le cadre d'un projet de loi sur les questions de bioéthique.

La date est fixée. Ce mercredi 18 juillet, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a annoncé qu'un projet de loi sur les questions de bioéthique, y compris sur la PMA, sera présenté avant la fin de l'année. Et débattu par le Parlement début 2019. 


"Il faudra que nous présentions, et nous nous étions engagés, un projet de loi qui sera présenté en conseil des ministres avant la fin de l'année, pour un examen (au) début du premier trimestre de l'année prochaine", a déclaré Benjamin Griveaux à l'issue du conseil des ministres.

Il n'y a pas le début d'un commencement de mollissement du gouvernement sur cette questionBenjamin Griveaux

L'ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, célibataires et lesbiennes, est attendue de pied ferme dans les milieux militants, mais aussi par une large partie de la société. Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, elle est pourtant encore loin d'être effective. "Je comprends l'empressement mais nous souhaitons pouvoir le faire de la manière la plus sérieuse et en cohérence avec les autres sujets bioéthiques qui sont traités dans le cadre des états généraux, et ne pas l'isoler des autres sujets", a déclaré Benjamin Griveaux à ce sujet. "Il n'y a donc pas le début d'un commencement d'un mollissement du gouvernement sur cette question", ajoute-t-il, plaidant : "Mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation" et "il est important d'entendre toutes les parties et de laisser les états généraux de la bioéthique aller jusqu'à terme", sachant que leurs conclusions seront rendues à la "mi-septembre".


"Entendre toutes les parties" : une précaution qui s'entend, de la part du porte-parole du gouvernement, étant donné que l'ouverture de la PMA à toutes les femmes divise jusque dans la majorité. Le député En Marche Guillaume Chiche, appuyé par François de Rugy, a pris l'initiative de diffuser une proposition de loi sur la PMA : une "façon de passer à l'action" sur "un engagement de campagne". Mais cette proposition, en forme de queue de poisson au gouvernement, a finalement rapidement été enterrée, non sans avoir au préalable suscité quelques tensions dans le clan des marcheurs, qui sont allés juqu'à reprocher à son auteur de chercher la lumière. D'ici le début de l'année 2019, les esprits seront-ils apaisés ? A suivre. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter