PACA : des portiques de sécurité dans un tiers des gares en 2017

SOCIÉTÉ

SÉCURITÉ - La région Provence-Alpes-Côtes-d'Azur a annoncé vendredi que des portiques de sécurité devraient être installés dans un tiers des gares du territoire, après une période d'expérimentation dans l'une d'entre-elles.

Pour assurer la sécurité des nombreux passagers, des portiques de sécurité devraient être installés dans un tiers des gares de la région Provence-Alpes-Côtes-d'Azur dans le courant 2017. Une première expérimentation avait été faite dans celle des Arcs (Var) depuis mai dernier. Au total, 38 armes blanches ou armes à feu y auraient été interceptées en six semaines, selon le président de la région, Christian Estrosi. 

A la fin du premier trimestre 2017, il devrait donc rendre son arbitrage pour un déploiement bien plus large sur son territoire. Aux Arcs, le système de sécurité a été démonté mercredi dernier.  Pour autant, un test dans une autre gare n'est pas à exclure dans les prochaines semaines ou prochains mois, selon le service de presse de l'élu Les Républicains.

Une généralisation encore difficile

Après l'attentat avorté dans le Thalys en août 2015, la ministre de l'Ecologie en charge des Transports Ségolène Royal, s'était dite favorable à l'installation de portiques dans les gares françaises aussi bien pour les TGV, que les TER et les RER. Mais depuis, seules les gares du Nord à Paris et de Lille Europe en ont bien vu la couleur... mais uniquement pour les voyageurs du Thalys.

Une expérimentation devait être lancée début 2016 dans la gare de l'Est. Elle avait finalement été abandonnée. Comme le rapporte La Tribune, la crainte de la SNCF était que les files d'attentes générées par ces portiques deviennent des zones à risques. 

Pour autant, selon les informations du Figaro, elle ne souhaiterait pas renoncer totalement aux portiques. Mais "seuls, (ils) ne sont pas la solution adéquate", assurait en avril dernier un porte parole de l'entreprise au journal. Et cela passe notamment par de nouveaux dispositifs comme par exemple de donner l'autorisation aux agents de police ferroviaire d'effectuer des palpations et des fouilles, comme c'est désormais le cas.

En vidéo

Thalys : les portiques de sécurité sont opérationnels dans les gares

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter