Marseille : 6500 personnes fêtent le carnaval, une "irresponsabilité totale" pour la préfète

Marseille : 6500 personnes fêtent le carnaval, une "irresponsabilité totale" pour la préfète

ATTROUPEMENT - La préfecture des Bouches-du-Rhône déplore ce dimanche la tenue d’un carnaval dans le centre de Marseille. Un événement "non déclaré" ayant selon elle rassemblé plus de 6500 personnes.

Une fête populaire pas franchement du goût des autorités. Environ 6500 personnes célébraient dimanche le carnaval dans le centre-ville de Marseille, un rassemblement non autorisé et "pas responsable" car les gestes barrière pour lutter contre le Covid-19 "ne sont pas respectés", a déploré la préfecture de police.

Des milliers de personnes déguisées, la plupart jeunes et sans masque, défilaient en musique et en dansant dans l'après-midi à deux pas de La Canebière, a constaté une journaliste de l'AFP. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

"Les contrevenants seront verbalisés"

"C'est incroyable ! On m'avait dit 'il y a un truc à ne pas louper à Marseille, c'est le carnaval de la Plaine'", du nom d'un quartier de la ville, sourit Romain, 26 ans, déguisé en boulanger avec un maillot de Zidane sous son tablier. "Les jeunes en ont marre d'être confinés. Il n'y a pas de personnes âgées fragiles, là que des jeunes", ajoute-t-il. À côté de lui passent des fêtards déguisés en tournesols, gorilles ou médecins. L'année dernière ce carnaval réputé à Marseille avait été annulé à cause du confinement.

"Il y a environ 6500 personnes. C'est un événement non déclaré qu'on ne juge pas du tout responsable, car les gestes barrières ne sont pas respectés. Nous effectuons des contrôles aux abords du cortège, notamment sur le port du masque et les contrevenants seront verbalisés", a indiqué la préfecture de police.

Ce lundi, la porte-parole du ministère a fait état de neuf interpellations et de plusieurs "dizaines de verbalisations".

"Marseille et les Marseillais ne méritent pas ça"

Le rassemblement a aussi été vivement critiqué par les élus locaux de tous bords. "Je suis en colère. L'attitude égoïste de quelques irresponsables est inacceptable. Rien ne justifie qu'on détruise les efforts collectifs pour endiguer le virus", a réagi sur Twitter le maire de la ville Benoît Payan en demandant également que ceux qui ont commis des dégradations répondent devant la justice. "Marseille et les Marseillais ne méritent pas ça", a-t-il conclu.

La présidente LR de la métropole Aix-Marseille-Provence Martine Vassal s'est, elle, dite "scandalisée", tandis que le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier a fustigé "l'inconscience" des participants.

Beauvau a également vivement critiqué ce rassemblement. "C'est tout à fait inacceptable alors que tous les Français font des efforts, s'adaptent, s'organisent pour respecter au maximum les différentes réglementations qui ont lieu pour lutter contre cette épidémie, on voit un certain nombre de fêtards qui ont, dans l'irresponsabilité totale, participé à ce carnaval", a réagi Camille Chaize, porte-parole de l'Intérieur, sur franceinfo.

Lire aussi

Contrairement à Nice, sur la Côte d'Azur, Marseille n'est pas concernée par les nouvelles restrictions entrées en vigueur samedi pour au moins quatre semaines dans 16 départements (les huit d'Île-de-France, les cinq des Hauts-de-France, la Seine-Maritime, l'Eure et les Alpes-Maritimes). 

Les restrictions habituelles pour lutter contre la propagation du Covid-19 s'y appliquent toutefois, dont la limitation des rassemblements et le port du masque, mais aussi le couvre-feu, désormais en vigueur de 19h à 6h.

Découvrez le podcast de l'émission "Brunet Direct" consacré au carnaval illégal de Marseille

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations toujours en baisse, légère hausse dans les hospitalisations

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias était une cible "parfaitement légitime", juge Netanyahu

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.