Origine, conséquences... Ce que l'on sait de la panne géante qui a paralysé les numéros d'urgence

Origine, conséquences... Ce que l'on sait de la panne géante qui a paralysé les numéros d'urgence

PANNE MASSIVE - Les numéros d'urgence ont été fortement perturbés par une panne du réseau Orange mercredi soir. Estimant qu'il était "trop tôt pour faire un bilan", Emmanuel Macron s'est toutefois dit "très préoccupé" par l'incident ce jeudi matin.

Samu, pompiers, police... Le problème technique, qui perturbait les numéros d'urgence depuis mercredi 2 juin au soir, a été résolu, a indiqué un porte-parole d'Orange jeudi 3 juin au matin. Le réseau "fonctionne depuis minuit" mais reste "sous surveillance", notamment avec "la montée en charge des prochaines heures", a précisé ce porte-parole auprès de l'AFP. Les numéros alternatifs, mis en place pour palier cet incident majeur, resteront toutefois actifs encore plusieurs heures, par prudence.

"On est très préoccupés", a réagi à la mi-journée Emmanuel Macron en déplacement dans le Lot, tout en estimant qu'il est "trop tôt pour faire un bilan"

Toute l'info sur

Panne géante des numéros d'urgence

En vidéo

Panne géante : Macron "très préoccupé"

La panne, qui a touché un équipement chargé d'acheminer les appels, a perturbé massivement l'accès aux numéros d'urgence et aux lignes fixes mercredi entre 18 heures et minuit. De nombreux services de secours étaient difficiles à joindre à travers la France. Au cours d'un point presse, en compagnie du secrétaire d'État au numérique Cédric O, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a qualifié ses dysfonctionnements "de graves et d'inacceptables". "Il n'y a pas eu d'interruption, mais une grande dégradation des services rendus", a-t-il indiqué, rappelant que "le numéro 18, c'est plus 50.000 appels par jour, le 17 plus de 36.000 et le 15 plus de 85.000", soit "plus de 150.000 appels d'urgence par jour."

Une personne "serait décédée" dans le Morbihan

"Nous constatons une vraie amélioration, mais nous restons particulièrement vigilants. Les numéros de contournement sont prolongés jusque dans la matinée", a-t-il précisé.

Convoqué au ministère de l'Intérieur, le patron d'Orange, Stéphane Richard, a par la suite présenté sur Twitter ses "plus vives excuses à celles et ceux qui ont été touchés ces dernières heures". 

Plus tôt dans la matinée, Camille Chaize, la porte-parole du ministère de l'Intérieur, avait appelé "à la prudence" sur LCI, n'écartant pas de nouvelles perturbations dans les heures à venir. "On reste très vigilant, prudent et attentif à ce qu'il n'y ait pas d'autres perturbations dans les heures à venir. Il faut malgré tout conserver les numéros alternatifs", avait-elle confirmé.

Beauvau avait diffusé, mercredi soir, une liste de numéros alternatifs pour joindre le Samu, la police ou encore les pompiers. Si les conséquences de la panne ne sont pas encore connues, elles pourraient être dramatiques, le Samu recevant un appel toutes les secondes, à l'échelle nationale, en temps normal. Une personne "serait décédée" dans le Morbihan, a annoncé Gérald Darmanin, évoquant "trois incidents graves remontés à cette heure, un décès et deux AVC". "Il est encore trop tôt pour dire s'il y a eu des conséquences sur le plan humain", avait fait savoir sa porte-parole sur notre antenne. "Concernant la police et la gendarmerie, il n'y a pas de cas qui nous ont été remontés de perte de chance sur les situations de délinquance et d'infractions d'urgence absolue". 

En vidéo

Panne des numéros d'urgence : Darmanin déplore "des dysfonctionnements graves et inacceptables"

"C'est peut-être l'occasion pour nous de se moderniser"

Dans la nuit, le ministre de l'Intérieur Gérard Darmanin était rentré précipitamment de Tunis, pour présider ce jeudi matin une réunion de crise sur la panne. "Je rentre prématurément de Tunisie, où j'accompagnais le Premier ministre, afin de faire un point à la première heure demain avec l'ensemble des services concernés", avait-il tweeté mercredi soir. Le secrétaire d'État chargé du numérique Cédric O avait aussi annoncé ce retour "en urgence". "Nous ferons dès demain matin un point avec sur la situation avec Orange et les acteurs du dispositif technique des numéros d'urgence", avait-il annoncé sur les réseaux sociaux.

En vidéo

Panne des numéros d'urgence : quelles conséquences à l'hôpital Avicenne ?

La réunion interministérielle, qui s'est tenue tôt dans la matinée, a rassemblé en visioconférence les préfets. Le président-directeur général d'Orange Stéphane Richard a, lui, été convoqué à partir de 9h. "L'heure va être au bilan", a expliqué la porte-parole de Beauvau Camille Chaize. "Il va falloir faire un retour d'expérience pou en tirer les conclusions pour qu'un tel incident ne se reproduise pas. C'est peut-être l'occasion aussi de simplifier, de repenser le fonctionnement des appels d'urgence. Les temps changent, l'environnement des télécommunications change. C'est peut-être l'occasion pour nous de se moderniser."

Un audit externe sera diligenté pour déterminer faire la lumière sur cette panne géante. "Une inspection des services de l'État" a aussi été commandée, a conclu le secrétaire d'État chargé du numérique Cédric O.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 21 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Rappel de nombreux lots de glaces en raison d'un pesticide cancérogène

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.