Pantin : le procès de l'instituteur soupçonné de violences renvoyé à novembre 2016

SOCIÉTÉ
INFO METRONEWS - L'instituteur de maternelle de 60 ans poursuivi pour violences sur des écoliers de Pantin, qui devait être jugé mercredi 8 juin au tribunal de Bobigny, comparaîtra finalement au mois de novembre prochain. Le temps, selon son avocat, d'obtenir un rapport psychiatrique.

Il devait être jugé ce mercredi 8 juin, au tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis). L'instituteur d'une école maternelle de Pantin, visé par sept plaintes de parents d'élèves pour violences sur des écoliers, a vu son procès reporté au 9 novembre prochain, a appris metronews auprès de son avocat, David Chemmi.

La raison de ce report, décidé le 3 juin dernier ? "Principalement parce qu'il manque le rapport d'un psychiatre" nous indique encore son avocat, évoquant également une "date d'audience annulée" venue bousculer le timing. 

Blessure à la bouche

Une audience déjà reportée une première fois au mois d'octobre dernier, quelques semaines après les faits. Là encore, pour donner le temps à une expertise psychologique de voir le jour.

Le prévenu, un sexagénaire proche de la retraite, reste sous contrôle judiciaire d'ici là. Il est soupçonné d'avoir eu des gestes violents envers des élèves de maternelle, quelques jours après la rentrée scolaire de 2015. L'une des petites victimes, âgée de trois ans, aurait notamment été blessée à la bouche après avoir été poussée dans la cour de récréation.

EN SAVOIR + >> Pantin : un instituteur placé en garde à vue après des violences

Sur le même sujet

Lire et commenter