Parcoursup : 955 bacheliers sans affectation à la fin de la procédure

SOCIÉTÉ

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR - La ministre de l'Enseignement supérieur a annoncé mardi 25 septembre que 955 bacheliers étaient restés sans affectation à l'issue de la procédure Parcoursup. Ils sont accompagnés par les commissions de rectorat pour "trouver avec eux des solutions", a-t-elle annoncé.

Les chiffres étaient attendus avec impatience. La ministre de l'Enseignement supérieur a annoncé mardi 25 septembre dans sa conférence de presse de rentrée que 955 candidats étaient restés sans affectation à la clôture de la procédure Parcoursup la semaine dernière. "A la clôture de la procédure, les commissions rectorales accompagnaient encore un peu plus de 900 candidats pour trouver avec eux des solutions", a déclaré Frédérique Vidal.

Lire aussi

La preuve pour la ministre que "Parcoursup a pleinement fonctionné" avec plus de 2,4 millions de propositions faites aux bacheliers et étudiants. 730.000 jeunes ont reçu au moins une proposition, soit près de 90% des candidats et 92,2% des lycéens. En moyenne, chaque candidat a reçu trois propositions.

Alors que plusieurs points noirs avaient été montrés du doigt par les syndicats (lenteur du processus, sélection déguisée, vœux non-hiérarchisés), la ministre a annoncé plusieurs pistes d'améliorations pour l'année prochaine, notamment que la phase principale de la procédure s'achève au plus tard à la fin du mois de juillet (au lieu de début septembre cette année).

En vidéo

Enseignement supérieur : Parcoursup plus efficace qu'APB ?

Pas de hiérarchisation des voeux en 2019

Elle a en revanche été ferme sur la hiérarchisation des voeux : "Il n'y aura pas de retour à la hiérarchisation des voeux. J'assume ce choix qui est un choix politique fondé sur une analyse technique. La hiérarchisation a limité la liberté de choix des candidats et était synonyme de biais sociaux et d'autocensure." 

Sur le même sujet

Lire et commenter