Parcoursup : à l'heure des résultats du bac, près de 150.000 lycéens restent dans l'attente

Société
DirectLCI
ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR - Cela fait un peu plus d'une semaine que Parcoursup a repris du service en lançant sa phase complémentaire, après une interruption en raison du baccalauréat. A l'heure des résultats de leur diplôme ce vendredi, de nombreux lycéens attendent encore une réponse. Des délais d’attente qui s’allongent et qui peuvent être un facteur de stress pour les futurs étudiants pas encore "casés".

Si certains élèves de terminale ont déjà reçu des réponses positives pour leurs affectations dans l’enseignement supérieur, d’autres sont toujours dans l’attente. La phase complémentaire de la plateforme Parcoursup a débuté depuis une dizaine de jours pour les élèves non-inscrits dans une formation supérieure, qui peuvent consulter les places vacantes et y postuler. Alors que l’année scolaire prend fin ce samedi, le tableau de bord du Ministère de l’Enseignement supérieur publie quotidiennement les chiffres des affectations de Parcoursup. Celui diffusé ce mercredi indiquait que sur les 812.053 candidats, 147.491 n’ont toujours pas reçu de proposition, ou sont sur liste d’attente. Parmi eux, 109.784 sont en attente de place, 5.100 ont formulé des demandes d’accompagnement par le recteur de leur académie et 20.489 n’ont reçu que des réponses négatives. 

On est convaincus que ce système va mieux marcher qu’ APB Samuel Cyvie, porte-parole de la fédération des parents d’élèves PEEP

"Depuis la réouverture de la plateforme, de plus en plus de situations se décantent comparé à avant le bac, où de nombreux élèves étaient en attente", constate Samuel Cyvie, porte-parole de la fédération de parents d’élèves PEEP. En effet, selon le ministère, depuis la réouverture de Parcoursup, plus de 20.000 candidats ont reçu une réponse. De quoi rassurer les élèves qui s’inquiétaient de n’être affectés nulle part, en raison de leur place très éloignée dans les classements. "On n'a pas encore de recul sur les rangs, car on est dans un système nouveau, confie le porte-parole à LCI. Mais on est sur la bonne voie, et on est convaincus que ce système va mieux marcher qu’APB", continue-t-il. Le représentant de l’association des parents d’élèves a du mal à comparer ce nouveau système avec APB : "Jusqu’à l’an dernier, les élèves étaient quasiment sûrs d’avoir une affectation, mais qui ne correspondait pas forcément à leur choix initial. Aujourd’hui on est sur un système plus qualitatif qu’APB". 

Des délais d’attente trop longs

Pour les élèves encore en attente, il faudra patienter encore, au maximum jusqu’au 1er août prochain. "Le problème avec Parcoursup tient surtout à des phases d’attentes trop longues, tant pour la conception que pour les réponses d’affectation, explique Samuel Cyvie. C’est un facteur de stress pour les lycéens". Paradoxalement, dans plusieurs formations supérieures, les listes d’inscrits ne sont toujours pas complètes, repoussant l’organisation de la rentrée aux derniers moments. "C’est un vrai problème à gérer", glisse le porte-parole. La solution selon lui : "revenir à une forme de hiérarchisation des choix des étudiants pour accélérer le processus". 

Les futurs lauréats du bac qui n’ont toujours pas d’affectation devront répondre aux propositions dans un délai de trois jours à compter du 26 juillet, puis de 24 heures le 21 août. Le ministère affirme que tous les bacheliers devraient être casés au plus tard le 21 septembre. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter