Parcoursup : réponse positive, en attente, refus... comment réagir face aux premiers retours de la plateforme

DirectLCI
SUSPENSE - Alors qu'un peu plus de la moitié des jeunes inscrits sur la nouvelle plateforme d’accès à l’enseignement supérieur avaient reçu au moins une réponse positive lundi matin, des questions demeurent pour les futurs étudiants.

Selon les chiffres communiqués par le ministre de l’Education lui-même lundi 28 mai, quelque 65% des 810.000 jeunes inscrits sur la nouvelle plateforme d'accès à l'enseignement supérieur Parcoursup ont reçu au moins une réponse positive à leurs vœux. La plateforme Parcoursup est réactualisée chaque matin pour prendre en compte les évolutions des listes d'attente en fonction des acceptations ou des refus des lycéens qui avaient reçu de premières propositions. Selon les derniers chiffres publiés par le ministère de l'Enseignement supérieur, 137.727 élèves (19,6%) avaient accepté définitivement une proposition, ce qui a remis des places dans le système. Ce dernier chiffre devrait bouger entre lundi et mardi car les lycéens avaient une semaine pour se positionner suite à une proposition. 


Mais des interrogations demeurent chez certains futurs étudiants. LCI répond à cinq questions qui peuvent se poser après cette première phase d’admission.

Que faire si je n’ai que des refus ?

Dimanche, 11.452 candidats n'avaient pas encore reçu de proposition ou étaient en attente de place. Parmi eux, 25.580 élèves  qui n'avaient postulé qu'à des formations sélectives, n'ont reçu que des réponses négatives. Pour ces derniers , il este une solution. Tous doivent avoir reçu un mail qui leur explique la marche à suivre pour saisir la commission du rectorat, chargée de leur trouver une place qui corresponde à une formation au plus près de leurs souhaits.


Le nombre d’inscrits à Parcoursup n’ayant reçu que des réponses négatives pourrait augmenter dans les prochaines semaines. En effet, dans les filières les plus demandées, il est possible qu’un réponse "en attente" aboutisse finalement à un "non".

Si j’accepte maintenant une formation, est-ce définitif ?

Pas forcément. Vous pouvez répondre "oui" de plusieurs manières. Si vous souhaitez attendre la réponse d’une formation qui vous a mis "en attente", vous pouvez cliquer sur "maintenir" , tout en cliquant sur "oui en attendant" pour les formations qui vous ont déjà accepté. Vous pouvez enfin renoncer à une formation qui vous a mis "en attente" si vous disposez déjà d’une admission que vous préférez. 

Est-ce que je risque d’attendre longtemps qu’une place se libère si je suis mis en attente ?

C’est possible. Il est possible de rester sur liste d’attente jusqu’au 5 septembre, soit la fin de la phase "normale" de Parcoursup. Le fonctionnement de la plateforme crée en effet de longues listes d’attente, génératrices de stress pour ceux situés en queue de peloton. Le 6 septembre, certains pourront être refusés dans une formation faute de capacité d’accueil.


Point important : À partir du 26 juin, les candidats n’auront que trois jours pour répondre à une proposition de Parcoursup, contre 7 jours actuellement. À partir du 21 août, il faudra répondre en un jour. Un système qui permet de limiter les délais mais qui oblige les jeunes à être très réactifs sur une longue période.

Si je réponds « oui » à une formation qui m’accepte, ma place est-elle garantie ?

Un doute persiste sur cette question. Parcoursup peut effectivement mener certaines formation à faire du "surbooking", c’est-à-dire à envoyer un nombre de réponses positives supérieur à leur capacité d’accueil, car elles anticipent que certains admis choisiront d’autres formations. Un phénomène expliqué par un étudiant en informatique sur son compte Twitter.

Comment vont influer les quotas de boursiers et de bacheliers hors-académie sur les prochains résultats ?

En plus des critères définis par chaque filière d’enseignement supérieur, le nouveau système prévoit qu’un pourcentage minimal de bacheliers bénéficiaires de la bourse nationale de lycée soit déterminé pour chaque formation. En plus de ce quota, fixé par le recteur, un pourcentage maximal de bacheliers résidant hors de l’académie concernée est également instauré dans les filières qui enregistrent plus de demandes qu’elles n’ont de capacité d’accueil. 


Parcoursup accorde la priorité au respect du quota minimal de bacheliers boursiers, avant le respect du quota maximal de bacheliers hors-académie. Conséquence : si vous êtes classé "en attente" pour une filière qui n’est pas dans votre académie de résidence, et si cette filière est demandée par une faible proportion de boursiers, ces derniers seront prioritaires.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter