Campement de migrants à Paris : près de 2100 personnes évacuées

DirectLCI
MIGRANTS - Les forces de l'ordre ont procédé ce vendredi matin à l'évacuation d'un campement de près de 2100 migrants, installé dans le nord de Paris. Emmanuelle Cosse salue le "bon déroulement" de l'opération.

Il grossissait à vue d'oeil depuis plusieurs semaines. Un campement de 2083 migrants dans le nord de Paris - entre les stations de métro Jaurès et Stalingrad - a été évacué vendredi 16 septembre au petit matin. Dans un communiqué, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse a salué "le bon déroulement de l’opération de mise à l’abri", ajoutant que "l’État continuera à prendre ses responsabilités et à orienter les demandeurs d’asile dans les lieux disponibles sur l’ensemble du territoire en concertation avec les Préfets et les associations d’aide aux migrants, dans un esprit de solidarité nationale."


Soudanais, Afghans et Erythréens, dont nombre de familles avec enfants, s'étaient installés dans d'interminables rangs de tentes et de matelas, entre l'avenue de Flandres et le quai de Jemmapes, dans les Xe et XIXe arrondissements de Paris. Dans des conditions sanitaires, évidemment, déplorables. Au total, 154 personnes vulnérables (femmes isolées, familles avec enfants) ont été prises en charge au cours de cette opération qui représente, selon la préfecture de région, la deuxième plus importante évacuation de ce type réalisée dans la capitale depuis juin 2015.

Il y a beaucoup de familles avec enfants, plus que d'habitudeEmmanuelle Cosse, ministre du Logement, sur place

L'évacuation, précédée d'un important déploiement policier, a débuté vers 7 heures, quand un groupe de femmes et d'enfants a été rassemblé, et contraint à monter dans un bus. "Il y a beaucoup de familles avec enfants, plus que d'habitude. Ils vont évidement être pris en charge", a promis à l'AFP la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, présente sur place. 

Quelque cinquante bus ont été déployés, selon la préfecture de région, qui mène l'opération avec la préfecture de police, l'Office français d'immigration et d'intégration (Ofii) et les associations Emmaüs solidarités et France Terre d'Asile. Les migrants doivent être conduits dans des centres d'hébergements en Ile-de-France. Ce campement avait déjà été évacué le 17 août dernier, avec près de 700 personnes prises en charge dans des structures d'hébergement.

VIDEO. Nouvelle évacuation d'un camp : les riverains solidaires des migrants

En vidéo

Nouvelle évacuation d'un camp : les riverains solidaires des migrants

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter